Cinquante ans après l’accession du Togo à la souveraineté internationale sous le leadership éclairé de feu Sylvanus Olympio et vingt après une lutte cahoteuse pour la démocratisation et l’alternance politique, sous le leadership de Gilchrist Olympio, les langues se délient pour révéler la roublardise politique du fils du « Père de l’indépendance ».

Longtemps soupçonné de toujours jouer le jeu du Plus >