8 mars 2011

Par Kofi K. FOLIKPO

La Révolution populaire Togolaise se résume-t-elle :

  • aux Marches hebdomadaires du Front de Résistance pour l’alternance et le Changement FRAC,
  • aux courriers de courtoisie entre le (FRAC) et le Régime RPT/AGO et
  • à des Cris de colère à travers les Média?

On ne cessera jamais de le dire: une Révolution populaire pour mettre FIN à un Régime brutal, oppressif, tyrannique et ultra-corrompu comme celui de Faure Gnassingbé n’est jamais initiée par des Partis politiques conventionnellement établis sur l’échiquier politique du pays concerné. La preuve vient d’en être encore donnée tout récemment en Tunisie, en Egypte et dans d’autres Pays actuellement en ébullition dans le Monde Arabe.

Et les Togolaises et les Togolais qui ont déjà d’ailleurs prouvé ceci le 5 Octobre 1990 à travers un Soulèvement Populaire spontané ä Lomé, puis dans les autres Localités au cours des mois ayant suivi les événements du 5 Octobre, le savent mieux que quiconque.

Mis à part le tandem FAT-RPT qui était l’unique machine politique toute puissante jusqu’à cette date, aucun autre Parti politique ou Organisation citoyenne ne pouvait exercer officiellement et légalement ses Activités sur le Sol Togolais sans que ses Membres et Sympathisants ne subissent la Foudre terrifiante du Régime démoniaque d’Etienne Eyadéma Gnassingbé.

Le Travail efficace était donc discrètement accompli à travers des Organisations et Associations clandestines et semi-clandestines (celles des Etudiants, des Commerçantes, de la Jeune Presse Privée, des Avocats, des Enseignants, des Laïcs catholiques et protestants, des Confréries religieuses traditionnelles, etc.) à la faveur du périlleux “Travail de Déblayage du Terrain” effectué par les Avocats réunis autour de Maitre Yaovi Agboyibo et de Maitre Kokou Koffigoh à travers le Barreau de Lomé (l’Ordre des Avocats), la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH). On peut citer à ce titre Maitre Robert Ahlonko Dovi, Jean Yaovi Dégli, Siméon Occansey, etc. L’arrestation et le procès fallacieux qui leur était réservé n’ont été que des événements détonateurs opportuns intervenus au moment opportun et habilement exploités de manière opportune par ces Organisations et Associations pour augmenter la Pression sur le Dictateur Eyadéma Gnassingbé à travers la création du Front des Associations pour le Renouveau (FAR), suivie de celle du Collectif des Associations Démocratiques à sa première Phase (COD I) puis à sa deuxième Phase (COD II).

C’est donc une telle Dynamique citoyenne non-inféodée à AUCUN Parti politique officiellement établi et non récupérée par AUCUN de ces Partis politiques à des Fins d’Hégémonie populiste électoraliste qui doit renaître aujourd’hui à travers un Travail méthodique et discret!

Beaucoup d’événements détonateurs opportuns se sont récemment produits au TOGO sans qu’aucun de tous ces Acteurs politiques n’ait eu la Clairvoyance et l’Habileté de les trouver opportune pour faire déclencher une Ebullition populaire et généralisée de manière opportune: Arrestation arbitraire des Militants du Mouvement Citoyen pour l’Alternance (MCA) et d’autres Activistes, Hausse du Prix des Produits pétroliers, Suspension arbitraire de nombreux Média privés etc. etc. etc. etc.

En lieu et place de l’exploitation légitime de ces événements détonateurs opportuns, ces Acteurs politiques se sont plutôt contentés de revendications apparemment alimentaires (Révendication de la Réhabilitation de 9 Députés exclus d’une Assemblée fantoche et mouton aux bottes du RPT par exemple …). Tous ces Acteurs politique de cette opposition professionnelle vieille de 20 ans ont ainsi prouvé qu’ils se sont accommodés avec le Régime tyrannique, corrupteur et ultra-corrompu de Faure Gnassingbé qui semble leur donner ainsi leur seule raison d’exister en tant qu’ “opposants éternels et figuratifs”.

Ils sont donc décrédibilisés pour pouvoir remobiliser massivement aujourd’hui les Forces Vives Citoyennes et Patriotiques pour des Actions insurrectionnelles libératrices.

Leur entêtement à continuer de perpétuer les “méthodes et actions” classiques que nous avons tous pratiquées ensemble jusqu’ici (Marches populaires de protestation, Conférences de Presse dans un hôtel feutré de la place, sollicitude des Chancelleries occidentales et de leur Gouvernement respectif pour une “médiation diplomatique”, Conférences-Débats sur le TOGO,  sur le Panafricanisme ou sur tout autre sujet à des Milliers de Kilomètre de la Réalité poignante du Terrain, Polémiques cybernétiques improductives sous les Publications des autres Compatriotes etc.) ne peut que les ridiculiser et signer leur Mort politique.

Le TOGO et le Peuple Togolais ont crucialement besoin en ce moment de Vrais Révolutionnaires pragmatiques proches des Réalités brûlantes du Terrain et non des “révolutionnaires de salon” proches des virtualités soporifiques. KF.

 

Pièces Jointes

RÉVOLUTION POPULAIRE AU TOGO ?
Titre: RÉVOLUTION POPULAIRE AU TOGO ? (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: folikpo-heure-de-la-revolution-togolaise-8mars2011.pdf
Taille: 105 kB

Share