AFRIQUE Diasporas

CHINE NOUVELLE : 35 860 RESSORTISSANTS CHINOIS ÉVACUÉS DE LA LIBYE

Publié par CHINE NOUVELLE, 3 mars 2011 http://www.chine-informations.com/actualite/quelque-ressortissants-chinois-evacues-de-la-libye-ministere_27771.html

Morceaux choisis : «…Au total…35 860 ressortissants chinois ont été évacués de la Libye, …Il s’agit de l’opération d’évacuation la plus grande et la plus compliquée effectuée dans un pays étranger par le gouvernement chinois depuis la fondation de la République populaire de Chine, le 1er octobre 1949… ».

FF : A ce jour, Faure GNASSINGBE n’a répondu à aucune des sollicitations des 1000 togolais au moins de la diaspora togolaise en Libye qui demandent leur évacuation d’urgence.  Ce sont les compatriotes Togolais en situation périlleuse en Libye ! Qu’attend donc le Chef de l’Etat pour faire lui aussi son devoir pour « la patrie et le peuple » ? Compte tenu de l’efficacité de la diplomatie chinoise, nous suggérons à Faure GNASSINGBE de demander à la Chine de lui prêter trois avions pour sortir nos concitoyens de l’enfer libyen. A moins que nos compatriotes soient présents en Libye pour des motifs non-avouables ! Que Faure s’explique donc !

TOGOSITE & LIBERTE HEBDO : LIBYE : LES RESSORTISSANTS TOGOLAIS APPELLENT AU SECOURS, FAURE ET SON GOUVERNEMENT INDIFFÉRENTS

Ecrit par Tino KOSSI, LIBERTE HEBDO TOGO, 28 février 2011 http://www.togosite.com/?q=node/459

Morceaux choisis : «…Ce sont les compatriotes Togolais en situation en Libye qui ont dû eux-mêmes appeler Lomé au secours. « Plus d’un demi-millier de Togolais vivant en Libye ont demandé l’assistance des autorités de Lomé pour quitter le pays en proie à une insurrection… ».

FF : Notre confrère Tino KOSSI met en lumière la situation de nos compatriotes en Libye et le mépris affiché par le gouvernement togolais si l’on en juge la manière dont a rendu compte de cette situation le site officiel de la république togolaise. Si Faure GNASSINGBE était un chef d’Etat digne de ce nom, il aurait déjà envoyé des avions à Tripoli pour rapatrier nos compatriotes comme l’auraient déjà fait le Sénégal, le Nigeria, et le Rwanda…Son ministre des Affaires étrangères RPT/AGO, Elliot OHIN, serait  en étroite concertation avec le chef de l’Etat pour examiner les moyens de donner assistance à ces personnes. Mais en fait, le dossier était géré par le ministère de sécurité qui a subi un changement surprise de ministre. Dans ce genre de situation d’extrême urgence – Kadhafi n’a-t’ il pas promis publiquement de nettoyer la Libye maison par maison ? – nos compatriotes n’ont pas besoin de concertation, ils ont besoin d’actes concrets immédiats : « DES AVIONS TOGOLAIS SUR LE TARMAC DE TRIPOLI POUR LES EXFILTRER DE LIBYE ».

AFRIQUE Politique

RFI : L’UN DES PRINCIPAUX ARGENTIERS DU CLAN KADHAFI REFUGIE EN AUTRICHE

Par BLAISE GAUQUELIN vendredi 04 mars 2011 http://www.rfi.fr/moyen-orient/20110304-libye-principaux-argentiers-clan-kadhafi-s-est-refugie-autriche

Morceaux choisis : «…Le 21 février dernier, aux premiers souffles de la révolte, Moustafa ZARTI aurait sauté dans un avion de la compagnie Austrian Airlines assurant la liaison directe entre Vienne et Tripoli, pour « transformer les biens de KADHAFI en cash … ».

FF : Les révolutions ont ceci de bien qu’elles créent un mouvement de panique chez les gouvernants contestés. Notamment lorsqu’il s’agit des fortunes amassées souvent volées au peuple. Selon RFI Moustafa ZARTI, proche de KADHAFI, susceptible de gérer les avoirs du « Guide » en Autriche, a été interpellé puis relâché par la police autrichienne. Le problème réside bien souvent dans la possibilité de démêler l’écheveau entre les investissements de l’Etat et ceux du clan au pouvoir qui souvent se confondent. Selon un autre proche du clan qui a fait défection, la famille KADHAFI détiendrait des participations dans 800 sociétés, réparties dans 73 pays pour un montant minimum de  150 milliards de dollars. Fortune qui serait gérée au quotidien depuis le Luxembourg. Pas étonnant après cela que KADHAFI dans la situation d’urgence où il se trouve, distribue les dollars à tous vents pour tenter de reprendre la main. Quant à la communauté internationale, dont les « interrogations » s’éternisent, pour savoir quelle attitude adopter, elle pourrait décider de prendre une mesure immédiate qui ne requiert aucune solution militaire, c’est le gel immédiat de tous les avoirs de KADHAFI dans le monde ! Mais certains ont trop besoin de pétrole pour avoir du courage… ! La Chine et l’Inde sont sur les rangs !

El PAÍS : UNION EUROPÉENNE • SOURDE ET AVEUGLE FACE AUX CRIS DU MONDE ARABE

Ecrit par Josep RAMONEDA, El PAÍS, 1er mars 2011 http://www.courrierinternational.com/article/2011/03/01/sourde-et-aveugle-face-aux-cris-du-monde-arabe

Morceaux choisis : «  …Jusqu’à présent, il était de mise d’aduler les dictateurs : cette politique aujourd’hui révolue contamine tant et si bien nos gouvernants qu’ils ne savent ni que dire et que faire. Voilà qui est purement et simplement scandaleux…».

FF : Le traitement politique des révolutions arabes du Maghreb et du Machrek suscite de très fortes polémiques au sein des peuples européens qu’il ne faut pas toujours mettre dans le même sac que leurs dirigeants. La crise d’une ampleur inégalée qui secoue le monde arabe vient de démontrer la faillite des politiques extérieures des pays européens dans leur ensemble et de l’Union européenne en particulier !  Leur seule réponse pour l’instant est de tenter de bâtir en catastrophe un mur imaginaire pour tenter d’endiguer le flot d’immigration qui risque de refluer vers l’Europe. KADHAFI qui avait – pour le compte de l’Europe – construit des camps de rétention pour arrêter les flux migratoires ne semble plus maîtriser la situation autant qu’il puisse le souhaiter. Et d’ailleurs si après Ben ALI et MOUBARACK, KADHAFI venait à quitter le pouvoir, le monde entier risque de découvrir dans ces camps toute l’horreur et l’ampleur de la compromission des « bonnes »  démocraties européennes. Cela pourrait expliquer certains silences très gênés ces derniers temps !

La NOUVELLE TRIBUNE : CRISES POLITIQUES AFRIQUE : EROSION DE L’IMAGE DU CHEF

Ecrit par James William GBAGUIDI Jeudi 24 février 2011 LA NOUVELLE TRIBUNE http://www.lanouvelletribune.info/index.php?option=com_content&view=article&id=7416:crises-politiques-en-afrique–jusqua-lerosion-de-limage-du-chef&catid=13:etranger&Itemid=100055

Morceaux choisis : « …L’Afrique vomit ses chefs, ses chefs d’Etat, ses chefs traditionnels ou ses rois…Le séculaire culte de la personnalité qui a historiquement marqué les relations entre les souverains africains et leurs sujets s’en va laisser place à de l’indifférence quand ce n’est pas tout simplement de la défiance… ».

FF : James William GBAGUIDI explique l’affaiblissement croissant du statut du chef d’Etat en Afrique ces deux dernières décennies. Auparavant ce rôle était joué par les monarques. Selon lui, cette lente érosion de l’autorité serait due au caractère anarchique de l’évolution démocratique des sociétés africaines. Mais il prend également en considération avec réalisme, le poids l’histoire et montre subtilement comment la colonisation n’a fait que perpétuer sous d’autres formes le schéma de domination estimant que l’allégeance au chef de clan, de village ou au Roi s’est lentement transposée au Chef de l’Etat. Mais à force de gestions autocratiques, de corruption et de pillage de la richesse nationale, l’image de ces « nouveaux rois » s’est ternie au point qu’elle est de plus en plus contestée au point que la démocratisation dissout lentement et inexorablement le culte du chef.

SURVIE : SOUTIEN FRANÇAIS AUX DICTATURES : ENFIN LE CHANGEMENT ?

Communiqué de SURVIE publié le 28 février 2011 http://survie.org/francafrique/colonialisme/article/soutien-francais-aux-dictatures

Morceaux choisis : « …Après l’annonce ce dimanche soir 27 février 2011 par Nicolas Sarkozy que “nous ne devons avoir qu’un seul but : accompagner, soutenir, aider les peuples qui ont choisi d’être libres” et qu’”il nous faut tout faire pour que l’espérance qui vient de naître ne meure pas”, le nouvel exécutif a décidé d’anticiper les mouvements populaires dans tout son ancien “pré-carré”… ».

FF : L’Association SURVIE, pense que la France serait décidée à durcir sa position à l’égard de pays d’Afrique partenaires, dont le déficit démocratique est trop criant. Elle étaye son argumentation sur la base de quelques citations relatives aux révolutions qui se déroulent dans le Maghreb, extraites de la brève allocution télévisée – 7 minutes – prononcée par Nicolas SARKOZY le 27 février. Si tel est le cas, le Togo – sur lequel la Famille GNASSINGBE gouverne autocratiquement sans partage de manière héréditaire depuis plus de 40 ans – ne peut que faire partie des pays concernés par la nouvelle politique étrangère dont Survie semble gratifier Nicolas SARKOZY. Le peuple togolais ne pourra que s’en réjouir dès qu’il verra les premiers résultats palpables et tangibles du nouveau « credo » du Quai d’Orsay. Nous sommes impatients ! Le premier déplacement africain d’Alain JUPPE nous donnera une première indication sur les intentions réelles de Nicolas SARKOZY ! Toutefois, vaccinés tant par la duplicité des ex colonisateurs que par celle, toute personnelle, de leur Président, nous ne devons pas attendre autre chose de la politique Française et Européenne qu’un constat d’auto-libération. Nicolas SARKOZY ne va tout de même pas mettre en péril les intérêts de ses « amis » opérateurs économiques.

AFRISCOOP : COTE D’IVOIRE: ME KOFFIGOH (UA) VÉRITÉS SUR LA CRISE POST-ÉLECTORALE

Propos recueillis à Lomé par Edem GADEGBEKU AfriSCOOP 7 février 2011 http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article3065

Morceaux choisis : «…La contrainte aurait dû jouer depuis huit ans pour faire plier la rébellion, au lieu de la complaisance dont on a fait preuve en déroulant le tapis rouge à ceux qui ont pris les armes contre leur propre pays, au mépris des résolutions, pactes et protocoles de l’Union Africaine et de la CEDEAO…  L’Union Africaine…a dressé un obstacle sur son propre chemin pour la résolution de la crise en établissant, comme une évidence, « la victoire » d’Alassane Dramane Ouattara…».

FF : L’ancien premier ministre du Togo livre ici une vision du conflit post-électoral ivoirien qui tranche singulièrement avec la « pensée unique » que semble véhiculer une certaine opinion au sein de la communauté internationale. Il rappelle utilement que le préalable à toute véritable solution durable est le désarmement de la rébellion et la réunification du pays. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui et qui a certainement contribué semble-t-il  à vicier par avance les conditions d’un scrutin libre et indépendant. Au-delà du constat de la situation, il montre que le règlement du conflit postélectoral ne peut passer que par le dialogue et la concertation.

TOGO Agriculture

SAVOIR NEWS :  FORUM PAYSAN: PRODUCTEURS RASSURÉS SUR MODERNISATION DU SECTEUR

Ecrit par Nicolas KOFFIGAN, SAVOIR NEWS envoyé spécial à Dapaong 27 février 2011 http://www.savoirnews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2727:fin-du-forum-du-paysan-les-producteurs-rassures-sur-la-modernisation-de-leur-secteur&catid=38:economie&Itemid=76

Morceaux choisis : « …Quelque 1.500 producteurs ont pris part à ce Forum sous un géant apatam érigé pour la circonstance dans la cour de la préfecture de ville de Dapaong. Principal thème abordé: « Ensemble pour la mise en œuvre du programme national d’investissement agricole et de la sécurité alimentaire du Togo… ».

FF : L’ « homme nouveau » Faure GNASSINGBE a trouvé l’idée géniale pour traiter le problème de l’agriculture. Il décerne des décorations à tout va ! Entre 2010 et 2011 ce ne sont pas moins de 195 agriculteurs qui se sont vu décerner le Mérite agricole et 229 autres qui ont reçu des prix pour un montant de 98 millions de FCFA. Concernant les vrais problèmes agricoles, on reste bien sûr au stade des promesses ou des « vœux pieux » ! Ainsi Faure GNASSINGBE aurait souhaité que l’engrais soit vendu cette année à 11.000 francs au lieu de 15.500 de F.CFA, soit une baisse de 4.500 F CFA ou 29% ! Rien que ça ! Au-delà de la déclaration d’intention aucune précision pour indiquer les modalités concrètes du financement de la mesure ! Selon les indications fournies par M. KPEMOU Kounama, chargé du suivi, de l’inspection des engrais et de la fertilisation à la Direction générale de la Centrale d’Approvisionnement et de Gestion des Intrants Agricoles (CAGIA), 35.000 tonnes seront mises à la disposition des paysans pour la campagne 2010-2011. 1 Ainsi, la baisse de 4.500 FCFA par sac annoncée par Faure GNASSINGBE à Dapaong représente pour 35.000 tonnes une valeur globale de 3.150.000.000 FCFA (trois milliards cent cinquante millions). Nous serons curieux de voir sur quelle ligne du budget de l’Etat va figurer cette dépense ! Mais ce n’est pas tout ! Faure GNASSINGBE, profitant de la présidence de l’UEMOA, qu’il exerce cette année, a fait venir à Dapaong le président de la commission de l’UEMOA, Soumaila CISSE qui est venu faire des annonces de projets pharaoniques concernant l’aménagement de 1.000 hectares de terres à des fins agro-sylvo-pastorales et halieutiques pour plus de 3 milliards de F.CFA, situées à Dapaong. Il faut maintenant attendre l’exécution. Si les agriculteurs sont parait-il partis rassurés de Dapaong, nous surveillerons à l’arrivée si les promesses ont vraiment été tenues compte tenu des sommes en jeu !

TOGO Coopération UE-ACP

AFRICAN MANAGER : LOUIS MICHEL SATISFAIT DE SON ENTRETIEN AVEC HOUNGBO

Ecrit par AFRICAN MANAGER 1er mars 2011 http://www.africanmanager.com/articles/132194.html

Morceaux choisis : « …Nous avons fait un vaste tour d’horizon de la situation politique au Togo et j’ai félicité le Premier ministre pour les progrès notables réalisés en matière de gouvernance depuis l’élection présidentielle de mars 2010… … M. Michel a également cité, comme autre acquis positif, la liberté de la presse dont les médias togolais bénéficient depuis la dernière élection présidentielle togolaise…»

FF : Louis MICHEL toujours égal à lui-même ! Houngbo effectue une tournée européenne « poussive ». En effet, le « flop » du dialogue inclusif de Faure GNASSINGBE à cause du rendez-vous manqué avec l’ANC, en raison des préalables posés par le parti de J.P FABRE au nom du FRAC, a sérieusement plombé l’ambiance. Le Premier ministre a donc croisé à Bruxelles un « ami du Togo », Louis MICHEL, vieille connaissance des togolais assez peu appréciée sur la « Terre de nos Aïeux », tant celui-ci – lorsqu’il était Commissaire européen  chargé du développement – n’a cessé de cautionner les frasques diverses et variées du « Père » avant de couvrir celles du « Fils ». Au point de se voir rappelé à l’ordre par le parlement européen à propos de son cautionnement intempestif de l’organisation des élections législatives de 2007, alors que la MOE-UE (mission d’observation électorale de l’Union européenne) avait relevé de sérieuses irrégularités !  Les togolais seront heureux d’apprendre que Louis MICHEL n’a pas varié d’un iota, quant à son appréciation de la politique de Faure GNASSINGBE ! Il faut quand même ne pas manquer d’estomac pour oser affirmer comme un acquis positif la liberté de la Presse dont jouissent les médias togolais, alors que trois radios  togolaises : « Providence, Métropolys et X-Solaire », sont fermées depuis le 30 novembre 2010 en raison des manœuvres dilatoires du Ministre de l’Administration territoriale ! 2 A l’heure d’internet la circulation circule très  mal entre Lomé et Bruxelles. Allez comprendre… !

TOGO Economie

LIBERTE HEBDO : SOUPÇONS DE MALVERSATIONS FINANCIERES A LA COOPEC DAPAONG

Ecrit par O. A, LIBERTE HEBDO TOGO, 04 mars2011 http://www.libertetg.com/ http://www.togosite.com/?q=node/514

Morceaux choisis : « …Les adhérents de la Coopec Dapaong n’hésitent pas à tirer la sonnette d’alarme sur le climat délétère qui règne actuellement dans les différentes représentations de la structure dans les Savanes. « Au sein de cette institution règnent commérages, mensonges, coups bas et gris-gris… ».

FF : Nombreuses sont les affaires qui ont affecté dans la dernière période les institutions de micro finance au Togo ! Rappelons que les organes d’administration, de gestion et de contrôle de l’institution de micro finance « Investir dans l’Humain (IDH) » ont été dissous le 28 juillet 2010 par un communiqué du ministre togolais de l’économie et des finances M. Adji Otèth AYASSOR, en raison d’une dégradation avancée des fonds propres. A la différence du dossier « ReDeMaRe » dont le DG M. SAMA, actuellement gravement malade, est toujours arbitrairement détenu, alors qu’aucun des adhérents du réseau n’a déposé de plainte en justice, la FUCEC Togo semble être dans la tourmente par le biais de sa filiale « COOPEC Dapaong », dont les adhérents semblent inquiets de la gestion « familiale » du Directeur exécutif. Une nouvelle fois, ce type d’affaire vient confirmer que les institutions – même mues par les plus nobles objectifs – quelque soient leur rôle ou leur fonction sociale ou sociétale, ne valent que par ce que les hommes ou les femmes qui président à leur fonctionnement sont capables d’en faire… Souhaitons aux adhérents de la « COOPEC Dapaong » que leurs craintes ne soient pas justifiées et qu’il n’y ait aucun dégât pour leur pécule…

MO5-TOGO :  FAURE GNASSINGBÉ LIMOGE LE MINISTRE DU COMMERCE KOKOU GOZAN

Écrit par Sepe DZAKE,  MO5-TOGO, 1er Mars 2011 http://www.mo5-togo.com/actualites/2344-gouvernement-faure-gnassingbe-vient-de-limoger-le-ministre-kokou-gozan-du-commerce.html?d74cce44e121977e49863bb5e892f512=bd1274e6700390e9a0e661ac3f48745b

Morceaux choisis : « …le ministre GOZAN a tenu une réunion avec les importateurs de riz et leur a dit que seules deux sociétés privées togolaise ont le droit à l’importation du riz…» « …Les sociétés « ALELUIA » et « Elysée CODRAN », dont l’une est dirigée par Julie BEGUEDOU, une des nombreuses intimes du Président Faure GNASSINGBE, selon les bruits… »

FF : Nous avons montré précédemment combien la corruption affectait sans exception toutes les strates de la société togolaise, ce qui ne veut pas dire bien entendu que tout le monde serait corrompu, bien au contraire. Cette énième affaire de gouvernance au Togo nous indique qui montre l’exemple. Elle met en lumière le degré de corruption qui règne aussi au sommet de l’Etat et qui a valu au « récipiendaire » du gouvernement de Faure GNASSINGBE, Ministre de l’Industrie, de la Zone Franche et des Innovations technologiques, Kokou GOZAN, d’être limogé en « plein vol » – AU PROPRE COMME AU FIGURE – alors qu’il voyageait en Europe pour accompagner le premier ministre FOSSOUN-HOUNGBO dans sa tournée européenne. Très bel exemple de la « bonne gouvernance » de Faure GNASSINGBE que le PM HOUNGBO aura pu exposer devant les autorités de l’Union européenne ! Ce qui est intéressant, c’est la rapidité avec laquelle celui « dont la main a été prise en plein dans le sac de riz » a été « dégagé » du cercle officiel, aussitôt après la publication de l’article de notre confrère LIBERTE HEBDO… Une raison supplémentaire pour tous les démocrates de défendre la liberté de la presse au Togo, contre toutes les attaques dont elle a fait l’objet en 2010 et dont elle fait encore l’objet avec la fermeture abusive de  trois radios !

MO5-TOGO : PROBABLES DISPUTES JUDICIAIRES AUTOUR DES PHOSPHATE TOGOLAIS

Écrit par Sepe DZAKE  MO5-TOGO 28 Février 2011 http://www.mo5-togo.com/actualites/2342-phosphates-probables-disputes-judiciaires-autour-des-phosphate-togolais.html

Morceaux choisis : «…Les rétro-commissions ne seraient peut-être pas assez énormes… …En se rendant dernièrement en Australie pour négocier directement avec la Sultan Corporation Ltd l’octroi d’une concession d’exploitation des phosphates carbonatés au Togo, le ministre des mines et de l’énergie, Dammipi NOUPOKOU, et le directeur général des mines et de la géologie, Matthias Banimpo GBENGBARTANE, ont-ils voulu « doubler » Phosphates Togo SA ?…».

FF : Les phosphates du Togo, l’une des deux plus grandes entreprises nationales du Togo, semblent être une nouvelle fois tombés dans la tourmente des manigances du sommet de l’Etat dans sa gestion des entreprises publiques. Depuis les « jours heureux » de la nationalisation de la Compagnie Togolaise des Mines du Bénin le 4 février 1974, l’exploitation des phosphates au Togo a toujours été supervisée au plus haut niveau de l’Etat togolais. Selon l’information révélée par Sepe DZAKE, il est significatif que dans cette nouvelle affaire, en 2011, on retrouve encore Moussa BARQUE – toujours conseiller de Faure GNASSINGBE et qui a dirigé pendant d’interminables années les Phosphates du Togo – qui intervient en personne pour opposer son veto contre une solution « locale » au profit d’une multinationale australienne ! Sur ordre de qui ?… Au lieu de délivrer invariablement au Togo des satisfécits sans contrepartie, nous suggérons à la Banque mondiale – qui  lors de son dernier conseil d’administration du 1er mars a défini trois priorités pour l’Afrique, dont « l’amélioration de la gouvernance publique » – de demander tous les éclaircissements au gouvernement du Togo sur cette nouvelle « affaire » de production des phosphates carbonatés ! 3 Par ailleurs, il serait bien que les Togolais connaissent sur ce sujet précis, si Dammipi NOUPOKOU, Ministre des mines et de l’énergie du Togo, qui a participé le jeudi 3 mars à Paris à la 4ème séance plénière : « FORUM DES PARTIES PRENANTES DE L’ITIE » de la 5e conférence de l’Initiative pour la transparence des industries extractives, 4 a bien pu raconter à ses pairs au sujet des phosphates du Togo !

TOGO Enseignement Université

REJADD : INTERDICTION CONFERENCE-DEBAT ETUDIANTS UL PAR AUTORITES UNIVERSITAIRES.

Publié par le Regroupement des Jeunes Africains pour la Démocratie et le Développement (REJADD) le 2 mars 2011

Morceaux choisis : « …Le REJADD … dénonce et condamne avec rigueur  cette décision maléfique qu’il qualifie de duplicité quand on sait que les autorités universitaires, en complicité avec le pouvoir en place, autorisent et financent les mêmes activités sur le campus universitaire à une minorité des étudiants…regroupés au sein du HACAME et CAME (organisations universitaires inféodées au pouvoir RPT)… ».

FF : Nous avons ici une nouvelle illustration de l’état de pourrissement de la société togolaise, dont nous avons montré à plusieurs reprises qu’il semble avoir atteint toutes les strates de la société, en particulier ici les milieux universitaires. Mais cette nouvelle atteinte à la liberté d’expression montre que le pouvoir RPT/AGO, mène une bataille sans merci et sans aucune concession, à tous ceux qui au Togo pourraient ne pas adhérer à la « PENSEE UNIQUE » imposée depuis 40 ans par le RPT et aujourd’hui par la coalition de circonstance – pour combien de temps ? – RPT/AGO ! Cette interdiction d’une conférence-débat – donc par nature au sein de laquelle tous les avis, même contraires, peuvent s’exprimer – sur un thème qui n’a rien d’un appel à la révolution de masse : « Quel Etudiant  pour un Togo épanoui », montre, à contrario, le degré de fébrilité de Faure GNASSINGBE et de son gouvernement ! Il est vrai que s’ils regardent souvent du côté de Tunis, du Caire ou de Tripoli, ils ne voient partout que la jeunesse en action. Des fois que cela donnerait des idées aux étudiants togolais… ! La précipitation du pouvoir RPT/AGO à interdire la moindre expression dont il n’a pas l’entier contrôle, reste révélateur de sa faiblesse réelle. De l’URSS aux régimes arabes de Tunisie et d’Egypte, combien avons-nous connu de colosses indestructibles qui se révélaient être bâtis sur du sable, avoir « des pieds d’argile », qui en fait ne tenaient que par la terreur et la complicité de couches sociales favorisées ? L’espoir reste du côté des Peuples prennent leur avenir en main !

TOGO Politique

LIBERTE HEBDO : PROJET LOI MANIFESTATIONS SUR VOIE PUBLIQUE : QUE CRAINT LE RPT ?

Ecrit par T. NASSIROU, LIBERTE HEBDO TOGO, 4 mars 2011, http://www.libertetg.com/contenus.php?id_art=41&content=1&tabloo=une_princ

Morceaux choisis : « … En l’absence de réponses immédiates pour absorber les jeunes chômeurs, la rue reste la dernière solution », disait le Professeur Damien AGBODJI… … Sa pensée pourrait…être paraphrasée pour donner : « en l’absence de réponses immédiates aux frustrations nées de la gestion clanique et approximative des ressources publiques et des fraudes électorales, la rue restera la dernière solution…».

FF : Encore une loi pour limiter l’exercice des libertés publiques ? C’est ce que semblent penser nombre de responsables politiques du Togo. Peu importe la question aujourd’hui n’est plus là ! Mais peut-être Faure GNASSINGBE a-t-il médité ce qui se passe en ce moment dans le nord de l’Afrique au Maghreb. Il est vrai qu’il avait tout prévu en 2010, sauf qu’un an après le scrutin pour l’élection présidentielle du 4 mars 2010, des dizaines de milliers de togolais défileraient encore dans les rues de Lomé chaque samedi pour entretenir le marathon de la résistance citoyenne pour l’exigence de vérité des urnes ! Faure GNASSINGBE peut faire voter par « son » Assemblée Nationale aux ordres toutes les lois qu’il veut, lorsque « l’heure aura sonné » – comme en Tunisie et en Egypte – elles ne lui seront d’aucun secours. Reste à guetter maintenant le son de la cloche qui sonnera la bonne heure !

Radio GAMELI : Interview- FOSSOUN HOUNGBO- LA HAYE, PAYS-BAS

Interview réalisée par Radio GAMELI http://www.radiogameli.com/index.php?option=com_content&view=article&id=233:interview-fossoun-houngbo-la-haye-pays-bas&catid=34:politique&Itemid=53

Morceaux choisis : « …La chose la plus importante n’est  pas d’avoir un déficit démocratique, mais d’être très transparents dans la gestion du pays, l’organisation des élections non violentes et transparentes  en sorte que la communauté internationale les reconnait …».

FF : Le Premier ministre FOSSOUN-HOUNGBO semble livrer ici la confirmation du caractère insipide et improductif de son voyage. Il passe son temps à justifier la gouvernance du « fils », Faure GNASSINGBE – donc de la sienne puisqu’il accepte de le servir docilement – en nous affirmant qu’il est différent du « père ». Il ne parle d’aucun projet concret engagé avec les pays visités, encore moins de la signature du moindre contrat, et déplore que nos pays voisins  bénéficient de l’aide au développement des Pays-Bas pendant que le Togo est réduit à bouder dans son coin. Nous avons parlé plus haut de tournée européenne « poussive », mais en lisant cette interview, il semble que  le terme de « bérézina diplomatique » soit plus approprié. Au lieu d’aller dépenser autant d’argent public pour un tel résultat, le PM FOSSOUN-HOUNGBO aurait été mieux inspiré et son action aurait été utile s’il avait envoyé deux avions en Libye pour rapatrier nos ressortissants de la diaspora togolaise.

SAVOIR NEWS : GILBERT HOUNGBO EN TOURNÉE EN BELGIQUE, PAYS-BAS, LUXEMBOURG

Ecrit par Junior AURELSAVOIR NEWS  26 février 2011 http://www.savoirnews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2730:gilbert-houngbo-en-tournee-en-belgique-pays-bas-et-luxembourg-a-compter-de-mardi&catid=35:politique&Itemid=71

Morceaux choisis : «…Le Premier ministre togolais Gilbert FOSSOUN HOUNGBO entame une grande tournée à compter de mardi en Belgique, Pays-Bas et Luxembourg… …M. HOUNGBO a quitté Lomé samedi à la tête d’une forte délégation. Six ministres notamment…du commerce et de la promotion du secteur privé Kokou GOZAN ont accompagné le chef du gouvernement…».

FF : Il semblerait que le  vrai motif – inavoué – de la tournée européenne du Premier ministre HOUNGBO, soit d’aller annoncer en fanfare aux européens la reprise du dialogue politique à Lomé. Malheureusement, après le premier rendez-vous manqué de Faure GNASSINGBE avec Jean-Pierre FABRE à la présidence togolaise, le dialogue inclusif a du plomb dans l’aile. HOUNGBO a dû changer de discours au pied levé, exercice difficile pour un technocrate !

MO5-TOGO : RESTITUTION DES ENGINS SAISIS LORS DES MANIFESTATIONS À LOMÉ

Écrit par Kakla DZAKA, MO5-TOGO, 4 mars 2011 http://www.mo5-togo.com/actualites/2356-togo-restitution-aujourdhui-des-engins-saisis-lors-des-manifestations-a-lome.html?d74cce44e121977e49863bb5e892f512=69a7995e59af85dab6683a66b5e060b0

Morceaux choisis : «…Lors des manifestations des formations politiques et celle pour la libération du Président directeur général de ReDéMaRe, des motos et vélos ont été abandonnés par les manifestants confrontés au service d’ordre. Lesdits motos et vélos avaient été récupérés et entreposés au camp de la gendarmerie à Lomé et dans certains groupements de gendarmerie à l’intérieur du pays notamment à Atakpamé et à Sokodé… ».

FF : Encore un petit effort et le dialogue inclusif pourra voir le jour ! Quelle ne fut pas la surprise des propriétaires de motos qui avaient été confisquées lors de manifestations, de voir pas moins de deux ministres – Gnama LATTA ministre de la Sécurité et Doris de SOUZA ministre des droits de l’Homme – leur restituer leur bien en fanfare. Opération qui a fait l’objet d’un Communiqué du ministre de la sécurité. On mesure à travers cet épisode le haut niveau d’activité et de réflexion de nos ministres !…On est prié svp de ne pas rire… Il convient de rappeler que cette clause venait en 7ème position parmi les huit préalables que J.P FABRE avait indiqués dans sa réponse au Chef de l’Etat, dont le règlement est selon lui nécessaire pour qu’un véritable dialogue politique puisse s’engager. Allez, encore un petit effort M. le Président de la contrevérité des urnes… Les faits semblent donner raison au FRAC avec le maintien de ses préalables, puisque les marches du samedi continuent de réunir de plus en plus de monde malgré certaines défections remarquées !

LIBERTE HEBDO : INTERVIEW JONAS KOMLAN SILIADIN « FAURE GNASSINGBE NE GOUVERNE PAS DANS L’INTERET DU PEUPLE »

Interview réalisée par O.G., LIBERTE HEBDO TOGO,  4 mars 2011 http://www.libertetg.com/contenus.php?id_art=28&content=1&tabloo=une_sec

Morceaux choisis : «…Cela me conduit à dire que dialogue ou pas avec le pouvoir, il y a un rendez-vous dont les leaders démocrates ne devront pas faire l’économie, ce sont les assises de l’opposition togolaise… Si la légitimité de JP FABRE est incontestable au regard des résultats de la dernière élection présidentielle, elle lui assigne surtout une mission : fédérer les forces démocratiques autour d’une stratégie commune, durable, susceptible de ramener enfin la victoire au peuple…».

FF : Voici un membre d’OBUTS qui n’est pas dans les organes dirigeants et qui pense que la solution passe par JP Fabre et ANC en proposant une réunion de toutes les forces de l’opposition… C’est un homme lucide… Au fond cela équivaut à la même chose que la proposition du Collectif pour la Vérité des Urnes (CVU), préconisée par CVU-TOGO-DIASPORA, qui suggère aux partis politiques et mouvements citoyens togolais de la société civile, de reprendre le programme de sortie de crise (22 PROPOSITIONS) publié de 2 mai 2010 et de  travailler au sein d’une opposition élargie dans laquelle il pourra participer.

TOGOSITE & LIBERTE HEBDO :   TOGO: QUI SAUVERA LE PEUPLE TOGOLAIS ?

Ecrit par T. NASSIROU LIBERTE HEBDO TOGO http://www.togosite.com/?q=node/477

Morceaux choisis : «…Depuis l’arrivée du vent de l’est sur les côtes togolaises en 1990, les populations semblent être à la recherche d’un sauveur, celui-là qui pourra les délivrer de la tyrannie du régime RPT. Mais voilà, depuis plus de 20 ans qu’ils luttent, personne ne semble disposé à les aider… …Ni les leaders de l’opposition, ni la communauté internationale et encore moins celle africaine…».

FF : Dans une fine analyse de la situation du Togo, l’auteur s’interroge finalement sur la sempiternelle question que beaucoup se posent. Quelle est la conjonction de paramètres idéale pouvant conduire à la victoire finale – soit le départ irréversible de Faure GNASSINGBE et de la coalition RPT/AGO qui le soutient aujourd’hui ? Un sauveur…? Soit ! Mais lequel… ? « Suprême » peut-être… ? Il semble pourtant que les révoltes tunisiennes et égyptiennes ont apporté un commencement de réponse à T. NASSIROU. Dans les conditions modernes de la lutte politique et sociale, SEUL, le « PEUPLE » lui-même, est en mesure de se sauver. La condition indispensable ? La création d’un rapport de forces majoritaire de masse, dans l’ensemble du pays, qui dessille enfin les yeux de la partie républicaine de l’armée pour lui donner le courage de soutenir enfin un peuple qui n’aspire qu’à vivre libre, qu’à VIVRE tout simplement !  Et ce n’est pas grave si les leaders politiques sont obligés de sauter dans le train en marche. Nous voyons, pour l’instant, qu’en Tunisie et en Egypte ils sont bien obligés, sous peine de se retirer, de se soumettre à une volonté populaire qui ne se relâche pas !

TOGOSITE & La DEPÊCHE : LE RPT DORT SUR SES LAURIERS : ANC ET FRAC, MAÎTRES DU TERRAIN POLITIQUE

Ecrit par La DEPÊCHE 1er mars 2011 http://www.togosite.com/?q=node/470

Morceaux choisis : «… Le FRAC et l’ANC occupent le terrain politique… Un parti politique n’a de sens que s’il anime la vie politique. FABRE et ses compagnons l’ont compris…ils occupent chaque samedi la plage où ils animent des meetings au cours desquels ils fustigent le président Faure, le RPT et les institutions de l’Etat dont le seul crime est de les empêcher de prendre le pouvoir…».

FF : Le constat que les togolais peuvent faire aujourd’hui du dynamisme et de l’enthousiasme politique de l’ANC et de ses alliés au sein du FRAC – qui occupent seuls aujourd’hui le terrain politique au Togo – contribue à mettre en relief l’immobilisme d’un RPT sclérosé, ayant usé jusqu’à la corde la pensée politique du part unique, incapable de se renouveler et de faire son aggiornamento. Notre confrère a semble-t-il raison lorsqu’il voit dans le RPT un parti trop vieux, accaparé par des gens sans imagination et sans vision à long terme et lorsqu’il use de la métaphore de l’habit vieux, que l’on ne peut plus raccommoder et qu’il faut changer carrément ! L’attelage RPT/AGO étant en train de s’échouer sur les rivages de la compromission de mauvais aloi.  C’est bien ce qu’entendent faire les togolais qui marchent tous les samedis. Changer les vieux oripeaux du RPT pour enfin atteindre la terre promise d’une gouvernance  moderne et démocratique !

LIBERTE HEBDO :   DIALOGUE INCLUSIF, DEBAT INCLUSIF

Ecrit par Alain SIMOUBA LIBERTE HEBDO TOGO http://www.libertetg.com/

Morceaux choisis : «…D’aucuns rechignaient à s’associer à une nième plaisanterie politique des autorités, allant jusqu’à jeter un regard rétrospectif sur la pléiade de « dialogues » inter-togolais qui n’ont pratiquement rien apporté pour une réelle sortie de crise au Togo, le RPT étant fondamentalement de mauvaise foi. De fait, d’après le ministre SOLITOKI, Faure GNASSINGBE a parlé de « débat » inclusif et non de « dialogue…».

FF : Suite à l’invitation du Gouvernement et après la défection de l’ANC de Jean-Pierre FABRE, qui a posé des préalables à l’ouverture du dialogue, le dialogue inclusif devient un monologue exclusif ! Dans sa réponse du 25 janvier à Pascal BODJONA, Jean-Pierre FABRE répond de manière très argumentée pour faire valoir un certain nombre de préalables, selon lui nécessaires pour montrer la volonté du Président de la République et de son gouvernement, pour la réussite du dialogue. Il faut noter que le Président de l’ANC a consenti une concession de taille, puisque parmi les préalables ne figure  pas la question des résultats du scrutin présidentiel du 4 mars 2010. Dans un communiqué publié le 28 février, Pascal BODJONA a « déploré » l’attitude des responsables de l’ANC qui ont rejeté la «main tendue du chef de l’Etat », qualifiant de « chapelet » les préalables exposés par J-P FABRE, en réaffirmant toutefois que  « les portes du dialogue restent ouvertes ». Si, entre autres préalables, la libération des prisonniers politiques est une condition insurmontable pour le gouvernement RPT/AGO, il n’y a aucune chance de réconciliation possible au Togo, et c’est la preuve qu’il n’y a pas de véritable volonté de dialogue ! Ainsi, le « dialogue inclusif » devient complètement immatériel  si le parti du candidat qui a selon toute vraisemblance obtenu le plus grand nombre de suffrages le 4 mars 2010 est absent de ce débat !

SAVOIR NEWS : « 26 » DE CHAQUE MOIS: JOURNÉE NATIONALE « JEÛNE ET PRIÈRES », SELON L’OBUTS

Ecrit par Lambert ATISSO SAVOIR NEWS  26 février 2011 http://www.savoirnews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2726:la-date-q26q-de-chaque-mois-qjournee-nationale-de-jeune-et-de-prieresq-selon-lobuts&catid=35:politique&Itemid=71

Morceaux choisis : «…L’Organisation pour Bâtir un Togo Uni et Solidaire (OBUTS), parti d’opposition de l’ancien Premier ministre Agbéyomé KODJO a décidé ce samedi que la date “26″ de chaque mois, soit décrétée “journée nationale d’humiliation, de jeûne et de prières…Selon les responsables de ce parti, cette journée vise à “conduire le Togo vers la délivrance finale…».

FF : Les togolais seront sans doute surpris d’apprendre que le discours politique d’OBUTS a basculé dans la litote théologique. Dieu au service de la révolution togolaise en devenir, c’est original mais surprenant tout de même ! Les récentes révoltes de Tunisie, d’Egypte, du Yémen, de Bahreïn  ou de Libye nous montrent des peuples qui se battent et se mobilisent en masse pour créer un rapport de forces, parfois au péril de leur vie ! En Tunisie et en Egypte la révolte des peuples a mis en mouvement de manière très active de grandes masses populaires, qui ont déjà chassé les dictateurs et – jusqu’à ce jour – écarté toute dérive théocratique. Nous suggérons de prier pour le Peuple togolais, en particulier pour les dizaines de milliers de citoyens responsables et courageux qui chaque samedi raniment le flambeau de la résistance-citoyenne et  de la lutte pour la liberté, la vérité des urnes et des comptes publics. Nous suggérons de prier également pour nos compatriotes de la diaspora en Libye que Kadhafi n’hésiterait pas à assassiner demain si cela pouvait servir ses desseins.

DJIBITV : LA STATUE DE LA VIERGE MARIE A BOUGE

Ecrit par Brice GUIGRE, DJIBITV, 8 mars 2011   http://www.djibitv.com/video/8711/La+statue+de+la+Vierge+Marie+a+boug%C3%A9

Morceaux choisis : « …Un phénomène extraordinaire s’est produit à la mission catholique D’AGBOVILLE. La statue de la Vierge Marie dressée depuis plusieurs décennies, connue de tous, tant des agbovillois que des personnes en villégiature, qu’elles soient croyantes ou pas, a connu une modification invraisemblable…».

FF : Les voies du Seigneur sont impénétrables en effet ! Il semblerait que le phénomène se soit produit alors que des personnes fuyant des affrontements post électoraux se seraient  réfugiées à la mission. S’agit-il d’un avertissement ? Le seigneur contribuera-t-il au dénouement positif et  non violent du conflit politique ivoiro-ivoirien ?

TOGO Sport

TOGOSITE & Le CORRECTEUR :   COMPLOT AMÉYI, DE LOMÉ À KHARTOUM CONTRE TATA AVLESSI

Ecrit par Xavier NONO Le CORRECTEUR 28 février 2011 http://www.togosite.com/?q=node/455

Morceaux choisis : « Jusqu’à la veille de mon départ,… j’ai contacté le premier vice-président de la FTF Hervé Piza qui m’a rassuré que toutes les dispositions ont été prises à cet effet », a déclaré Tata AVLESSI… » « …Mais c’est sans compter sur la mauvaise foi et la méchanceté de Gabriel AMEYI et ses collaborateurs… »

FF : Complots internes, coups bas à gogo, manœuvres de déstabilisation, l’interminable feuilleton de la FTF n’en finit pas de durer pour la plus grande joie des chroniqueurs, mais pas hélas de notre jeunesse sportive. Gabriel AMEYI semble avoir usé de tous les stratagèmes  à Khartoum, lors de la 33ème assemblée générale de la CAF, pour empêcher son rival Tata AVLESSI de participer aux travaux et d’être candidat au Comité exécutif de la CAF !  Ces gens-là semblent tout faire pour écœurer notre jeunesse, au lieu de lui prodiguer l’exemple.  Comment s’étonner après cela que les sélectionneurs en soient réduits à jeter l’éponge dans un tel climat qui ne peut pas contribuer à construire quelque chose de sérieux ! Il est vrai qu’à la FTF il y a davantage d’experts en « déconstruction » qu’en construction ! A la prochaine…

Pièces Jointes

François FABREGAT commente la presse Togolaise et Africaine : N°3 - Mars 2011
Titre: François FABREGAT commente la presse Togolaise et Africaine : N°3 - Mars 2011 (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: cvu-togo-diaspora-ffabregat-commente-presse-tg-af-no03-mars-2011-dif.pdf
Taille: 814 kB

Share