13 avril 2011

Aminata Traoré dénonce l’inadéquation et les conséquences néfastes des remèdes proposés par les institutions internationales (Banque mondiale et FMI), ainsi que leur confiscation par des “élites autochtones”.

Elle fonde sa stratégie sur la capacité des Africains à redevenir des sujets de leur histoire, passe par l’affirmation d’une fierté nouvelle et la redécouverte de valeurs et d’un imaginaire propres.
Dans le cadre de cette conférence, elle mettra l’accent sur la place que doit avoir la dimension culturelle dans l’émergence de l’Afrique et donnera certainement son point de vue sur la nouvelle situation créée dans toute l’Afrique par les transformations démocratiques des pays arabes.

Source : http://www.univ-nantes.fr/1302098538987/0/fiche___actualite/

Share