25 juin 2011

Des scènes de répressions sont encore enregistrées à Lomé la capitale togolaise ce jeudi 23 juin 2011.les militants du front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) ont répondu à l’appel des leaders du front pour protester pour la deuxième semaine consécutive contre le projet de modification de la constitution togolaise programmé par le tandem RPT/ AGO.

Les échauffourées ont duré près de 10 heures d’horloge entre gendarmes et jeunes militants de l’opposition des quartiers KODJOVIAKOPE (où habite le leader du FRAC Jean Pierre Fabre) et Bè (lieu de départ des manifestations du FRAC).

Les forces de sécurité ont encore fait un usage abusif des grenades lacrymogènes et tiré des balles en caoutchouc ou à billes à bout portant sur des manifestants faisant au moins une dizaine de blessés selon le FRAC.

Rédaction cvu-togo-diaspora.

Share