Younglove Egbeboua AMAVI

Le ministre de la Sécurité et de la protection civile envoie des troupes pour agresser ce matin du 14 mars 2013 le doyen Younglove Egbeboua AMAVI, ce au cours du sit-in pacifique des Journalistes devant la présidence de la République à Lomé, Togo. Faure Gnassingbé entretemps se cache et fait comme s’il n’a rien vu, rien entendu, rien ordonné.

La bombe lacrymogène ne sert Plus >