Archives pour 11 mai 2013

COLLECTIF SAUVONS LE TOGO (CST) – DIASPORA

Collectif Sauvons le Togo: Débat entre Gilbert Bawara et Claude Améganvi

Publiée le 26 juin 2012

Ce débat montre juste une chose: la suffisance et les mensonges du régime de Faure Gnassingbé

Faure Must GO

Niamtougou : Une foule en colère détruit le commissariat de police

11 mai 2013 – Le commissariat de police de Niamtougou a été démoli ce samedi matin par une population en colère contre l’arrestation puis le transfèrement à la prison de Kara du professeur de philosophie, M. Tadona Epiphane, a constaté un reporter du mo5-togo.org. Il y a eu d’importants dégats, notamment trois véhicules mis hors d’usage.

Selon des témoins, après le passage de Faure Gnassingbé et Plus >

CST et ARC EN CIEL

CONFERENCE DE PRESSE CST/ARC-EN-CIEL DU 11 MAI 2013 RELATIVE AU DECES DE YAKANOU ETIENNE ARBITRAIREMENT DETENU DANS L’AFFAIRE DE L’INCENDIE DU GRAND MARCHE DE LOME

DECLARATION LIMINAIRE

Nous avons appris avec une profonde indignation, le décès d’Etienne YAKANOU, membre de l’ANC, président de la sous-section Avé-Maria et membre du bureau fédéral du Golfe, arbitrairement détenu à la gendarmerie de Lomé, dans l’affaire de l’incendie du grand marché de Lomé.

Monsieur YAKANOU a été interpellé en janvier 2013, détenu au secret à la brigade de gendarmerie du port Plus >

CVU-logo-carre

LE SYSTEME GNASSINGBE TUE ENCORE UN DEMOCRATE : L’innocent Etienne YAKANOU meurt en prison au Togo (COMMUNIQUE DU 11 MAI 2013)

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) vient à ce jour de confirmer le décès de l’un de ses militants dans les locaux de la gendarmerie togolaise.

Monsieur Etienne YAKANOU, membre de l’ANC, détenu depuis plusieurs mois dans le cadre des enquêtes sur les incendies en janvier 2013 des marchés de Kara et de Lomé, vient de trouver la mort dans les geôles togolaises alors qu’il est Plus >

CVU-logo-carre

FAURE GNASSINGBE TUE ENCORE UN DEMOCRATE : L’innocent Etienne YAKANOU décède en prison au Togo (ANALYSE DU 11 MAI 2013)

Faure Gnassingbé refuse toute transparence sur les enquêtes menées dans le cadre des incendies criminels des 9 et 11 janvier 2013 des marchés de Kara et de Lomé. Il s’obstine à refuser de libérer les nombreux prisonniers des partis d’opposition, des associations défenseurs des droits humains, des journalistes indépendants et des simples citoyens togolais. Ces derniers défendent le droit à la Plus >

Haut de page