Débat sur la crise sociopolitique au Togo

Elections, Contestations, répressions policières et le cycle infernal continue au Togo. A un mois des élections législatives, les différentes villes du Togo connaissent des remous successifs ces derniers temps et la tension est vive dans le pays avec le mécontentement des travailleurs et des partis d’opposition. Indigantion, consternation, la population togolaise est prise de peur en ces moments. Car élections est souvent synonyme de violence qui engendre des morts, des blessés et aussi des réfugiés.

Beaucoup de polémiques autour de la composition de la CENI, Commission Nationale Indépendante, organe chargé de veiller au bon déroulement et à la transparence des élections. Sur le plan national international, le Togo est connu pour les fraudes électorales.Dans cette situation de vives tensions politiques et sociales est-il louable d’appeler les togolais aux urnes le 21 juillet prochain? C’est le débat qui opposé ce samedi 15 juin :

  1. Gilbert Bawara Ministre de l’Administration Territoriale
  2. Dr Atsu Edem Kwasi, Coordinateur international du CVU, Collectif pour la Vérité des Urnes, Conseiller spécial chargé de la stratégie politique et des relations diplômatiques de OBUTS, également Coordinateur du CRD, Conseil de la Résistance de la Diaspora.

C’était au micro de Sylvain Amos en Collaboration avec Romain Koudjodji, Fabbi Kouassi et Lucien Hunkanli.

Pour nous suivre en direct tous les samedi à de 19 h à 21 h cliquez sur ce lien:  http://www.kanalk.ch/ueber-uns/empfang/
Contact: fenetre.afrique@gmail.com Tel : 0041 78 949 19 14

Share