Logo ANC-TOGO(Paris, le 12 janvier 2014)

Mes Chers Compatriotes de la Diaspora,

Chers Amis du Togo,

Mesdames, Messieurs,

Ce début d’année m’offre l’occasion de vous présenter au nom de l’ANC, du FRAC, du CST et en mon nom personnel, mes vœux chaleureux de bonne et heureuse année 2014.

C’est toujours un plaisir partagé de nous retrouver pour échanger sur la situation sociopolitique qui prévaut dans notre pays le Togo. Chacune de nos rencontres est pour moi un encouragement à la mesure de l’engagement et de la détermination qui caractérisent l’implication de la Diaspora togolaise dans notre lutte commune pour sauver le Togo.

Nous ne finirons jamais de vous exprimer notre gratitude pour vos multiples contributions, non seulement en termes d’appuis logistiques de conseils et de propositions de stratégies de lutte, mais aussi en termes de soutiens moral, matériel et financier. Les victimes de la dictature togolaise et leurs familles et singulièrement les familles endeuillées au cours de cette année 2013, vous remercient tout particulièrement pour vos dons.

Chers Compatriotes,

Mesdames, Messieurs,

L’évènement dont nous commémorons le 51ème anniversaire demain, est né d’un crime demeuré impuni à ce jour. Un assassinat crapuleux sur la personne du premier Président démocratiquement élu de la République togolaise, Sylvanus Epiphanio OLYMPIO. C’est donc un crime contre la République et contre la démocratie, un crime contre la nation et le peuple togolais souverains.

C’est de ce crime, perpétré le 13 janvier 1963, que date la prise en otage de notre pays par une dictature implacable qui continue de régenter le Togo, en se maintenant par la force et par la violence, par les violations systématiques des droits et libertés des citoyens, par la fraude électorale et par la corruption. Aujourd’hui, cette dictature a le visage du système RPT/UNIR/UFC, que les populations togolaises combattent résolument, aux côtés de l’ANC, du FRAC et du CST.

En ce jour mémorable, nous avons une pensée émue pour le défunt Président Sylvanus OLYMPIO et pour ses compagnons de lutte. Ils ont rêvé et entrepris de faire du Togo, ‘’l’Or de l’Humanité’’. Ils en furent empêchés.

Nous saluons leur mémoire avec respect et déférence. Leur ‘’courage’’, leur ‘’foi’’ et leurs ‘’sacrifices’’ nous inspirent et nous guident pour faire renaître et grandir et prospérer, une nation togolaise apaisée et réconciliée, une nation respectueuse des droits de l’homme et des principes de la démocratie et de l’Etat de droit.

Chers Compatriotes,

Mesdames, Messieurs,

Comme vous le savez, notre cher pays le Togo va très mal et tous les Togolais en souffrent. Paysans, élèves et étudiants, travailleurs de tous les secteurs, militaires, gendarmes, policiers, commerçants, femmes des marchés, populations des villes et des campagnes, tous vivent au quotidien la mal gouvernance et les violations répétées de la Constitution et des lois, la vie chère, la misère, la pauvreté et la précarité, les forfaitures de toutes sortes, les injustices et les incuries judiciaires.

Voyez vous-mêmes le niveau d’incuries atteint dans l’affaire des incendies des marchés, dans celle du député Kpatcha Gnassingbé et co-accusés et dans celle de l’Emirati Abass Youssef.

Voyez vous-mêmes les forfaitures des hautes institutions de l’Etat, délibérément instrumentalisées pour révoquer neuf députés ANC de leur mandat parlementaire au cours de la dernière législature et pour protéger des tortionnaires avec la falsification par le gouvernement, du rapport de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) sur les actes de torture pratiqués par l’Agence Nationale de Renseignement (ANR).

Voyez enfin les exactions des milices du parti au pouvoir et les violences policières dans les répressions sanglantes des manifestations publiques pacifiques, avec des pertes en vies humaines !

Même vous, Togolais de la diaspora, dont certains sont manifestement contraints à l’exil, vous subissez les conséquences de cette même situation. Car, malgré les dures réalités auxquels vous êtes confrontés dans vos pays d’accueil, c’est à vous que reviennent les charges la famille restée au pays ; c’est également à vous que l’on fait appel pour aider à soulager les nombreuses victimes des dérives du régime en place au Togo.

Tous les Togolais sont donc remplis de colère, de frustration et d’amertume à cause de ces dérives qui ont institutionnalisé la mal gouvernance et les violations des lois ainsi que des droits et libertés des citoyens, en faisant régner le tribalisme, la corruption et le pillage systématique des ressources nationales, l’injustice, l’arbitraire et l’impunité.

Chers Compatriotes,

Mesdames, Messieurs,

Nous voulons mettre un terme à tout cela. Nous voulons mettre fin à la prédation du bien commun. Nous voulons rétablir le citoyen togolais dans sa dignité. Nous voulons gouverner autrement.

Voilà le contexte dans lequel se situent les défis électoraux à relever.

L’année dernière nous avons, une fois encore à notre corps défendant, pris part à des élections tronquées à tous les égards. Néanmoins, grâce à votre soutien et grâce aux suffrages de la multitude qui nous fait confiance, nous sommes à nouveau représentés à l’Assemblée nationale avec un groupe parlementaire ANC-ADDI, partis politiques membres du CST.

Deux nouvelles échéances électorales sont en vue : les élections locales cette année 2014 et l’élection présidentielle en 2015.

Notre engagement et notre détermination à réaliser ensemble l’alternance et le changement auxquels aspire le peuple togolais, nous imposent d’aborder ces échéances, dans une stratégie de rassemblement et de mobilisation générale décisive.

Voilà pourquoi, dans mon message de vœux à l’occasion du nouvel an, j’invite toutes les forces démocratiques, acquises à l’alternance et au changement et animées par une volonté commune de gouverner ensemble et autrement, à conjuguer leurs efforts pour réaliser les aspirations nobles et légitimes des populations togolaises.

Nous ne le dirons jamais assez : ‘’garantir l’Etat de droit, assurer la sécurité des personnes et des biens, gérer sainement et répartir équitablement les ressources nationales, trouver des solutions justes et durables aux revendications sociales à travers un dialogue franc et constant avec les partenaires sociaux, sont autant de défis à relever pour gouverner le Togo autrement. Gouverner ensemble et gouverner autrement est le leitmotiv qui guide et sous-tend les actions de l’ANC. ‘’

A cet égard, la peur, la rancœur et la vengeance doivent quitter les esprits et les cœurs pour faire place à la clairvoyance, à la concorde et au pardon.

Je vous demande donc à toutes et à tous de rejoindre la lutte que nous menons, afin qu’ensemble, en toute confiance, avec courage et détermination, nous réalisions l’alternance et le changement qui doivent nous permettre de gouverner le Togo autrement.

Nous voulons avec vous, bâtir un Etat de droit qui assure une répartition équitable des richesses nationales entre toutes les filles et tous les fils du Togo. Nous voulons pour chaque citoyenne et pour chaque citoyen de notre pays, la paix, la sécurité et le bien-être, dans une nation togolaise prospère, solidaire et fraternelle.

Alors engagez-vous. Tous. Sans exception. Soyez avec nous, les orfèvres du rêve des pères de l’indépendance et fondateurs de la nation togolaise. Venez donc et ‘’Bâtissons la Cité.’’ !

Que Dieu vous bénisse tous !

Et que Dieu bénisse notre cher pays le Togo !

Je vous remercie !

Akpé na mi !

Mèzè mi !

Labaalè !

Hésoto ! T’moa !

Paris, le 12 janvier 2014

Jean-Pierre FABRE

Président National de l’ANC

Pièces Jointes

ADRESSE DU PRESIDENT NATIONAL A LA DIASPORA TOGOLAISE  A l’occasion de la commémoration du 13 janvier
Titre: ADRESSE DU PRESIDENT NATIONAL A LA DIASPORA TOGOLAISE A l’occasion de la commémoration du 13 janvier (96 clics)
Légende:
Nom du fichier: msgdiasporaparis12jan14.pdf
Taille: 146 kB

Share