Etat-de-siege-Togo 2014Lors de l’audience accordée le 22 novembre 2014, à Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition togolaise, Faure Gnassingbé par défi lui lance : ‘’l’opposition togolaise semble pousser des ailes avec la crise au Burkina…le Togo n’est pas le Burkina’’.

Pourtant lors de la manifestation 21 novembre du Combat pour une Alternance Politique en 2015 (CAP2015), Faure Gnassingbé a déployé toute son armée prétorienne dans la ville de Lomé pour freiner la contagion. Pour justification, Gilbert Bawara, l’un des faucons du régime affirme dans l’émission ‘’le 12-13’’ de NANA FM: « Nous avons déployé les forces de sécurité et des forces de défense à des endroits stratégiques de Lomé vendredi 21 novembre parce qu’il y a des risques d’attentats….Vous ne devez pas être surpris par le déploiement des militaires. Il est normal lorsqu’il n’y a pas une situation extraordinaire que des éléments des forces de défense appuient en ce qui concerne la sécurisation de certains emplacements économiques ou stratégiques. Ce n’est pas quelque chose d’extraordinaire, ça arrive au Togo, c’est arrivé hier, ça arrivera, ça arrive … Un pays qui se soucie de la sécurité des personnes et des biens, de la préservation de ces intérêts économiques et stratégiques majeurs ne doit pas lésiner sur les moyens…l’encadrement et la gestion des manifestations publiques relèvent exclusivement des forces de sécurité à savoir la police et la gendarmerie, que vous ayez vu des éléments de l’armée en train de circuler, de faire des patrouilles ce n’est pas quelque chose d’extraordinaire, c’est arrivé, ça arrivera.’’

Depuis le 5 Juin 2014, Faure Essozimna GNASSINGBE, chef de l’Etat, Chef des Armées a initié la réforme et doté les Forces Armées Togolaises (FAT) des équipements modernes et adaptés à la situation. Ses forces ainsi équipées sont déployées de manière à améliorer l’ancien maillage du territoire, et apportent de façon spontanée, efficace et déterminante dans de délais raisonnables, une réponse appropriée aux soubresauts ou révoltes de la population.
 Ainsi dans le cadre de la refondation des FAT, Faure a procédé à la création des Régions Militaires et de Gendarmeries, des Bataillons d’Intervention Rapide. Toujours dans le même souci, le Chef des Armées a nommé par décret de nouveaux chefs à la tête de certaines unités et structures des FAT.

La rédaction letogolais.com

Share