Togo en dangerCOMMUNIQUÉ DE PRESSE

Dans le cadre de la manifestation organisée le mardi 3 mars 2015 à Bruxelles contre la dictature au Togo, le mouvement citoyen TOGO EN DANGER déclare ce qui suit :

Le régime totalitaire de Faure Gnassingbé a érigé la corruption, la gabegie et l’impunité en mode de gouvernance au Togo, pays d’Afrique occidentale qu’il régente depuis des décennies grâce aux fraudes électorales, à la manipulation des consciences et à la confiscation du pouvoir politique et économique.

Cette confiscation du pouvoir politique et économique au mépris des aspirations profondes du peuple togolais constitue une violation de l’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’homme disposant que « La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics; cette volonté doit s’exprimer par des élections honnêtes… ».

Le Togo est actuellement menacé d’implosion sociale du fait de l’entêtement du régime au pouvoir à vouloir organiser en avril 2015 une énième parodie électorale dont le coût est estimé à plus de 76 millions d’euro (50 milliards de F CFA) en lieu et place de la mise en œuvre effective et sincère des réformes démocratiques devant garantir la transparence, l’équité et la vérité des urnes.

Ces réformes réclamées par les ¾ de la population togolais découlent pourtant des engagements souscrits par les autorités publiques togolaises aux termes des discussions soutenues diplomatiquement et financièrement par l’Union européenne. Il s’agit en l’occurrence des 22 Engagements (Bruxelles, 11/2004), de l’APG (Ouagadougou, 08/2006) et de la CVJR (Lomé, 04/2012) dont les copies sont reprises en annexe.

Après plus de cinq décennies de lutte pacifique du peuple togolais pour ses droits fondamentaux et pour l’alternance politique, la frustration et le désespoir semblent avoir gagné le peuple. Acculée par une misère indicible et réduite à la mendicité, une frange grandissante de la population risque d’être contrainte à opter pour des formes plus radicales de lutte pouvant faire sombrer le Togo dans la violence, le chaos et la désolation.

Les tensions qui caractérisent actuellement le climat politique et social au Togo sont similaires à celles qui ont précédé les graves violences et violations des droits de l’homme survenues au Togo lors de l’élection présidentielle d’avril 2005 faisant des centaines de victimes selon un rapport de l’ONU dont copie figure également en annexe.

Par conséquent, TOGO EN DANDER lance un appel pressant à la communauté internationale pour prendre la juste mesure du péril qui plane sur le Togo.

TOGO EN DANDER demande à l’Union européenne et à ses pays membres d’user de toutes leurs influences pour contraindre le régime de Faure Gnassingbé à honorer ses engagements afin de ramener l’apaisement politique nécessaire à la paix civile, à la cohésion sociale et au développement économique du Togo.

TOGO EN DANGER invite la diaspora togolaise et tous les Hommes épris de paix et de justice à participer massivement à la manifestation de Bruxelles ce mardi 3 mars 2015 pour dénoncer avec force et vigueur les crimes politiques et économiques dont le régime de Faure Gnassingbé s’est rendu coupable.

La manifestation se déroulera de 10H à 14H devant le Palais Egmont (sis Place du Petit Sablon, 8 à 1000 Bruxelles) qui abritera le 3 mars 2015 une conférence internationale sur l’ébola en présence de Faure Gnassingbé.

Contact pour le Comité d’organisation à Bruxelles :K. Philippe AMEDODJI.

Pièces Jointes

Dans le cadre de la manifestation organisée le mardi 3 mars 2015 à Bruxelles contre la dictature au Togo,
le mouvement citoyen TOGO EN DANGER déclare ce qui suit :
Titre: COMMUNIQUÉ DE PRESSE (0 clic)
Légende: Dans le cadre de la manifestation organisée le mardi 3 mars 2015 à Bruxelles contre la dictature au Togo, le mouvement citoyen TOGO EN DANGER déclare ce qui suit :
Nom du fichier: togoendanger-2015-02-24-communique-de-presse.pdf
Taille: 70 kB
Dans les soixante huit (68) poinis ci-après, la Commission Vérité, Justice et Réconciliation récapitule l'essentiel des recommandations qu'elle formule à l'endroit du gouvernement, des partis politiques et des institutions et des populations au sujet du programme de réparations et des réformes à opérer en vue de consolider le processus de réconciliation.
Titre: CVJR - RAPPORT FINAL-RECOMMANDATIONS - SYNTHESE - 2012 - 04 (0 clic)
Légende: Dans les soixante huit (68) poinis ci-après, la Commission Vérité, Justice et Réconciliation récapitule l'essentiel des recommandations qu'elle formule à l'endroit du gouvernement, des partis politiques et des institutions et des populations au sujet du programme de réparations et des réformes à opérer en vue de consolider le processus de réconciliation.
Nom du fichier: cvjr-rapport-final-recommandations-synthese-2012-04.pdf
Taille: 5 MB
DIALOGUE INTER-TOGOLAIS
ACCORD POLITIQUE GLOBAL
Titre: DIALOGUE - 2006-08-20 - ACCORD POLITIQUE GLOBAL (0 clic)
Légende: DIALOGUE INTER-TOGOLAIS ACCORD POLITIQUE GLOBAL
Nom du fichier: dialogue-2006-08-20-accord-politique-global.pdf
Taille: 41 kB
DÉCISION DU CONSEIL
du 15 novembre 2004
portant conclusion de la procédure de consultation avec la République togolaise au titre de l'article
96 de l'accord de Cotonou
Titre: Journal officiel de l’Union européenne (0 clic)
Légende: DÉCISION DU CONSEIL du 15 novembre 2004 portant conclusion de la procédure de consultation avec la République togolaise au titre de l'article 96 de l'accord de Cotonou
Nom du fichier: eu-togo-consultation-22-engagements-2004-11-15.pdf
Taille: 53 kB
LA MISSION D’ETABLISSEMENT DES FAITS CHARGEE DE
FAIRE LA LUMIERE SUR LES VIOLENCES ET LES
ALLEGATIONS DE VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME
SURVENUES AU TOGO AVANT, PENDANT ET APRES
L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 24 AVRIL 2005
Titre: RAPPORT- MISSION ETABLISSEMENT DES FAITS - PRESIDENTIELLE - avril 2005 (0 clic)
Légende: LA MISSION D’ETABLISSEMENT DES FAITS CHARGEE DE FAIRE LA LUMIERE SUR LES VIOLENCES ET LES ALLEGATIONS DE VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME SURVENUES AU TOGO AVANT, PENDANT ET APRES L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 24 AVRIL 2005
Nom du fichier: onu-2005-08-29-rapport-mission-etablissement-des-faits-presidentielle-04-2005.pdf
Taille: 352 kB

Share