REJADD-LogoTogolaises, Togolais ;

L’élection présidentielle du 25 avril 2015 semble enterrer la lueur d’espoir qui nous fournit l’énergie de vie, mais cela ne devrait pas décourager notre lutte si nous avons des repères. Lorsqu’on observe la situation actuelle du président OSNI MOUBARAK, emporté par une révolution populaire alors qu’il s’était fait plébiscité à plus de 90% lors de sa dernière élection générale quelques mois plutôt, on devrait donc s’apercevoir que rien n’est perdu ou rien n’est gagné selon le coté où l’on se situe.

En effet, l’image ridicule que notre Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a servie au monde entier au soir du 28 avril dernier n’était qu’une mise à jour dévoilée de la réalité de l’histoire des élections présidentielles de notre pays, avec en toile de fond la boulimie du pouvoir, l’esprit de gourmandise et la conception héréditaire du pouvoir.

Pour rappel, de Madame AWA NANA Daboya en 1998, en passant par le célèbre François BOKO en 2005, sans oublier le tristement célèbre Pascal BODJONA et son VESSAT en 2010, la bravoure du journaliste Francis PEDRO AMUZUN a édifié les dernières générations, et vient prouver à la fois l’incapacité et la complicité des partis politiques  de l’opposition à pérenniser la misère et les souffrances des populations Togolaises.

Le silence par lequel l’opposition togolaise dans son ensemble a brillé face au refus de Monsieur FAURE GNASSINGBE de ratifier la charte de la CEDEAO sur la limitation du mandat présidentiel à deux dans tous les pays membres de la CEDEAO n’est que l’expression de leur indifférence, insouciance et insensibilité face aux conditions déplorables des Togolais. Il est donc impérieux que nous prenions le destin de notre pays à notre compte en mettant en valeur l’esprit du sacrifice comme nos voisins burkinabé et nos frères du Burundi, en vue de remettre notre patrie sur de bonnes bases de développement et de démocratisation.

Cette pétition que nous vous invitons à signer est un appel à mobilisation, qui sera le  dernier appel du REJADD aussi bien à Monsieur FAURE GNASSINGBE qu’à la communauté internationale, qui continue par soutenir la dictature au Togo,  pour exiger les réformes avant décembre 2015 car nous savons tous que le HCRRUN  de AWA NANA  n’est pas crédible aux yeux des togolais et nous ne sommes plus à ce stade. Il faut tout simplement limiter le mandat présidentiel à deux.

 

Citoyenne et citoyen togolais, lèves-toi et signe cette pétition pour l’avènement démocratique au Togo !

N.B. : La pétition est sur le site www.cadd.ch

Pour REJADD

La Vice-Présidente

Afi KOUHOGA 

Share