tete-godwin-27-avril-2012

« L’esprit finit toujours par vaincre l’épée »

Ainsi parlait (!) Napoléon 1er 

INTRODUCTION

À la faveur de la surprenante insurrection qui a jailli du tréfonds du

Peuple togolais au début du mois d’août 2017, le roitelet post et néocolonial Faure Essozimna Gnassingbé s’est trouvé acculé à exhiber, une fois encore, la stratégie de la terreur militaire (!) héritée de son père Gnassingbé Eyadéma

Pour appréhender quelque peu la nature intrinsèque, l’historique et l’utilisation concrète faite des « Forces Armées Togolaises » (« FAT »)à ce jour, le lecteur est instamment convié à se référer au chapitre I de mon ouvrage intituléHistoire du Togo, Le coup de force permanent (20062011). Éd. L’Harmattan, Paris, 2012, pp. 21-40. Le chercheur gagnerait également à consulter le récent livre de Joël Glasman : “Les corps habillés au Togo – Genèse coloniale des métiers de police“. Éd. Karthala, Paris, 2014.

Ces références indiquées, entrons dans le vif de notre sujet.

I)             LES « FORCES ARMÉES TOGOLAISES » (« FAT ») : UNE MILICE PRÉTORIENNE DU POUVOIR RPT/UNIR 

Par définition, une armée nationale est un corps dont se sert une nation donnée, le cas échéant, pour faire face à une invasion perpétrée par une force étrangère. S’agissant de l’ordre interne, on a recours à la police et /ou à la gendarmerie. Or, depuis 1967, le régime RPT/UNIR se sert d’une  « armée » prétorienne et pléthorique pour mater les révoltes éventuelles du pacifiste Peuple concerné.

Qui plus est, dans cette situation, l’ « armée » se trouve être un corps quasi mono-ethnique : elle se trouve être, de facto, un instrument clanique, une milice à la solde et à la dévotion d’un clan familial : celui des Gnassingbé. 

 On ne doit donc point s’étonner de voir Faure Essozimna Gnassingbé chouchouter tant les « FAT » qui l’ont porté au pouvoir au soir du samedi 05 février 2005.

II)          RÉCENTS DÉCORATION (!) DU « MAJOR » KOULOUM ET VISITES RÉPÉTITIVES À LA CASERNE DE TÉMÉDJA 

Oui ! Tout récemment, au grand dam du Peuple togolais médusé, Faure Gnassingbé s’en est allé gaillardement « DÉCORER ! » le tristement célèbre génocidaire notoire dit « Major » KOULOUM N’MA BILIZIM. Lequel génocidaire a son nom disposé en très bonnes places dans maints rapports accusateurs d’institutions nationales et internationales de défense des Droits humains.

À cela s’ajoutent, il y a peu de lustres, des visites à répétition à la fameuse caserne de Témédja, qui abrite la noire  « crème » des  « FAT» dressées pour le maintien en place du régime éyadémao-gnassingbéen ad vitam aeternam… 

 Lors de ces visites, Faure Gnassingbé aura tenu les langages suivants :

(i)      « Vous me connaissez et je vous connais. Je sais que je peux

compter sur vous ».

Oui ! Notre roitelet compte sur les  « FAT » !!! Il ne peut d’ailleurs compter que sur les  « FAT », quitte à les compléter par des mercenaires achetés par-ci, par-là…

(ii)    « Ceux qui ont tué nos deux militaires seront poursuivis, jugés

et punis comme il se doit »

OK ! D’abord, qu’est-ce que des militaires étaient-ils allés faire à des manifestations populaires ?! Tout(e) Togolais(e) digne de ce nom ne peut que déplorer toute perte de vie togolaise — civile ou militaire —. Alors, pourquoi Faure Gnassingbé ne s’apitoie-t-il guère sur le sort des civils ayant, eux aussi, perdu leur vie au cours des mêmes manifestations ? ! Ensuite, quid des énormes pertes de vies humaines enregistrées lors des événements tragiques de février / avril 2005 (500 par les Nations Unies, 811 par la LTDH, 150 par Me Joseph Kakou Koffigoh) ? ! 

 Il est clair que Faure Gnassingbé vise ici à livrer le brave et pacifiste Peuple togolais à la vindicte des « Forces Armées Togolaises ».

Au lecteur d’apprécier ! 

III)      NOUS NOUS DEVONS DE DÉMASQUER ET DE DÉNONCER LA STRATÉGIE DE LA TERREUR MILITAIRE (!) DU POUVOIR RPT/UNIR !!! 

À cet égard, il nous incombe de cultiver une vigilance tranchante comme le fil du rasoir, de répondre du TAC au TAC à toute élucubration y relative des tenants du régime en cause. Dans cette veine d’idées, la rumeur qui court ces jours-ci, concernant un souhait de Faure Gnassingbé, s’agissant d’achat d’hélicoptères de combat (!), requiert d’être ÉLUCIDÉE (!!!)… 

À ce propos, ma lettre ouverte en date du 20 octobre 2017, adressée à Son Excellence Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, fait foi.

IV)       LE PEUPLE TOGOLAIS ET LES « FAT » : UNE MÊME COMMUNAUTÉ (!!!) : UN MÊME DESTIN !!! 

 Ils ne sauraient, en aucun cas, nullement se considérer comme étant en guerre !!! Pour cette raison, la seule solution à la Question qui taraude le Peuple togolais depuis le 13 janvier 1963, est celle-ci : FAURE GNASSINGBÉ DÉMISSION !!! 

 Car, de toutes les façons, l’esprit finit toujours par avoir raison de l’épée. J’ai paraphrasé Napoléon 1er dont le nom se passe de tous commentaires… 

 

                                                        Paris, le 12 novembre 2017 

                                                             Godwin Tété

Pièces Jointes

Faure gnassingbe et les FAT
Titre: Faure gnassingbe et les FAT (7 clics)
Légende:
Nom du fichier: faure-gnassingbe-et-les-fat.pdf
Taille: 592 kB

Share