Tete Godwin « Lorsque des “dirigeants”  se voient obligés de PROVOQUER (!) Systématiquement leur Peuple, c’est qu’ils ont, sans nul doute, “PEROU LE NORD” »

Godwin Tété

 « C’est la personne qui porte la plaie qui ressent la douleur de la plaie »

Adage togolais

« Un problème bien posé est à moitié  résolu »

Francis Bacon

 INTRODUCTION

Ce jour, mardi 18 septembre 2018, je me suis levé de mon lit pour apprendre que la prétendue « CENI » (Commission Électorale Nationale Indépendante) au Togo vient de déclarer qu’elle s’évertue à organiser ― en plus (!) des « législatives » prévues pour le 20 décembre 2018 ― des « élections locales » et un « référendum ». Et ce, le 16 du même mois !!!

Or, le choc psychologique que m’a infligé la sortie du “Comité de Suivi” mis sur pied par la CEDEAO qui parraine actuellement un énième « dialogue » intertoglais ― sortie consistant à demander aux protagonistes concernés d’aller régler leur CONFLIT (!) entre eux avant (!) de revenir à la table du dialogue ― ce choc, dis-je, n’a pas encore cessé de me martyriser.

Car, en Afrique, la tradition ancestrale veut que, là où deux individus se battent, un troisième, plus costaud que chacun des bagarreurs, sépare ces derniers. Cette tradition ne dit point : « Laissez-les S’ÉTRIPER jusqu’à ce que mort s’ensuive éventuellement avant de les séparer ». À ce propos, Karl Marx écrit : « Entre deux forces antagoniques, seule la force (une troisième force plus puissante que les deux conflictuelles) peut trancher ! »

À cet égard, je me demande des fois si les peuples non-africains ne devraient pas SE MOQUER (!) de nous autres Africains ? ! Il va de soi qu’ilne s’agit pas de la douleur lancinante que j’éprouve personnellement dans ma maigrichonne peau. Ma souffrance morale n’est autre chose que le REFLET (!) de CELLE que ressent tout un Peuple : tout le Peuple togolais.

         Dans cette veine d’idées, que l’on se rappelle la très récente déclaration de notre honorable et vénérable ecclésiastique. J’ai nommé le Rév. Prêtre Pierre-Marie Chanel Affognon…

I. POSITION DU PROBLÈME

Traitant du Togo, l’abondante littérature qui accompagne la Terre de nos Aïeux depuis belle lurette déjà parle de “CRISE”. À moins que l’on ait à l’esprit uniquement la subite (!) DRAMATISATION… survenue chez nous le 19 août 2017, la SITUATION politico-socio-culturelle de notre pays a transcendé le concept de “crise” il y déjà un bon nombre de lustres. Car, de par son étymologie, une “crise” est une donnée conjoncturelle, circonscrite, relativement passagère; Cependant que ladite SITUATION se trouve là depuis cinquante-cinq ans (!) maintenant.

Il conviendrait donc, à présent, de considérer plutôt un “PROBLÈME“, ou une “AFFAIRE“, ou ― à mon humble avis ― une “QUESTION“. À vrai dire, cette “question” vit le jour au petit matin du funeste dimanche 13 janvier 1963. Avec l’IGNOBLE (!) assassinat du Père de notre Nation : Sylvanus Kwani Epiphanio Olympio. Oui ! À partir de cet instant-là, de facto, le Togo va se muer en une COLONIE (!) du clan minoritaire ethno-militaire des Gnassingbé. Et ce, avec le soutien tacite ou avéré de certaines puissances souterraines aux yeux perpétuellement (!) rivés (!) sur des INTÉRÊTS économiques, géostratégiques et hégémoniques INAVOUABLES !!! [Cf. mes ouvrages : (i) Le régime et l’assassinat de Sylvanus Olympio. Ed. NM7, Paris, 2002 (ii) Sylvanus Olympio Père de la Nation togolaise. Éd. L’Harmattan, Paris, 2008].

Ainsi donc, à compter du 19 août 2017, le Peuple togolais opère une véritable INSURRECTION (!), avec des REVENDICATIONS claires comme la lumière du jour, traduites par des MOTS D’ORDRE limpides comme une source de montagne !!! Ces revendications et mots d’ordre sont consignés dans les multiples mémorandums ayant émané de la COALITION de quatorze partis politiques de l’opposition togolaise (la C14). En somme, à partir du 19 août 2017, le “PROBLÈME” togolais va SE DRAMATISER, SE COMPLEXIFIER. Il va ÉCLATER à la face du monde  entier !

         Alors, le roitelet post-et-néocolonial Faure Essozimna Gnassingbé “PERD LE NORD”, et SUPPLIE la CEDEAO d’entamer un énième (!) « dialogue » intertogolais. En d’autres mots, c’est bel et bien le régime RPT/UNIR qui aura sollicité ledit                      « dialogue » et non la C 14.

Nonobstant, cette Coalition ne pouvait guère refuser d’aller à cette table de dialogue, au risque d’être traitée de tous les vilains noms d’oiseaux imaginables par la fameuse « Communauté internationale ». La C14 ne pouvait pas non plus rejeter EN BLOC la « feuille de route » proposée par la CEDEAO, sous peine d’être taxée par l’Humanité tout entière de conglomérat de farfelus, de rigolos, d’irresponsable, que sais-je encore ?

Néanmoins, la C14 a, ainsi qu’il se doit, nettement (!!!) IDENTIFIÉ les INSUFFISANCES NOTOIRES (!!!) de ladite                 « feuille de route ». [Référence : Mémorandum de la C14 en date du 16 août 2018].

Dès lors, les actuelles GESTICULATIONS (!) du régime RPT/UNIR et de sa « CENI » ne REPRÉSENTENT que de GROSSIÈRES (!!!) PROVOCATIONS à l’endroit du pacifique Peuple togolais.

Et que visent de telles provocations ?! Elles poursuivent ― essentiellement ― les objectifs ci-après.

Primo, DÉCOURAGER le Peuple et ses incarnations regroupées au sein de la C14 et des diverses structures de la “Société Civile” résolument engagées dans le Combat salvateur de notre Peuple.

Secundo, PROVOQUER ce Peuple de manière ― (et pourquoi pas ?) ― à ENTRAÎNER la Terre de nos Aïeux dans un réel GÉNOCIDE !!!

Tertio, faire croire à la « Communauté internationale » que les Combattants togolais de la liberté ne représentent qu’eux-mêmes.

II. QUE FAIRE ?!

         Question particulièrement (!) chère au grand stratège en la matière : Vladimir Ilitch Lénine. Question singulièrement(!) cruciale (!!!) en effet. Accordons-lui donc toute l’ATTENTION (!!!) qu’elle mérite.

1. Un aphorisme de chez nous dit : «  Un serpent découvert ne mord pas ». Donc, avant toute chose, ÉVERTUONS-NOUS À DÉCOUVRIR DAVANTAGE la nature du régime archaïque, exécré et vomi du RPT/UNIR…

         2. Un autre adage de notre terroir enseigne : « La guerre prévue et préparée ne décime pas ». Anticipons dès lors, préparons donc la GUERRE que le RPT/UNIR entend (!) nous livrer…

3. Améliorons le RASSEMBLEMENT (!), LA COHÉSION (!), L’UNITÉ D’ACTION (!) Et L’UNION PATRIOTIQUE SACRÉE (!!!) de toute (!!!) notre Nation. Aussi bien au niveau de son Bercail que de celui de sa Diaspora…

4. Affûtons (!) notre STRATÉGIE !!!.

5. Peaufinons notre ORGANISATION SUR LE TERRAIN !!! CONCRETÈMENT !!!

6. En tout état de cause, et à tout instant (!) : VIGILANCE (!), VIGILANCE (!), VIGILANCE !!!

7. PEUPLE TOGOLAIS (!), PAR NOTRE FOI (!), NOTRE COURAGE (!) ET NOS SACRIFICES (!), RÉCUPÉRONS LA TERRE DE NOS AÏEUX POUR LA RECONSTRUIRE !!!

         8. TOGO DEBOUT ! LUTTONS SANS DÉFAILLANCE ! VAINQUONS OU MOURONS, MAIS DANS LA DIGNITÉ !!!

ABLODÉ !  ABLODÉ !  ABLODÉ

NOGO !!!

Paris, le 18 septembre  2018

Godwin Tété

Share