Tete Godwin 2014« Une personne en train de se noyer confond aisément un brin de paille avec un bateau de sauvetage »

Dicton populaire

 

Acculé, déboussolé, ayant perdu le nord, le régime cinquantenaire d’un autre âge a adopté, depuis un certain temps, trois attitudes ; que dis-je ? Il a adopté trois pratiques arbitraires, iniques, éhontées, pour se maintenir ad vitam æternam au pouvoir. Ces praxis politiques, les voici.

1. La loi dite Pascal Bodjona, qui régit les manifestations populaires publiques, loi arrachée de haute (!) lutte par le Peuple togolais, est celle de la “simple information” et non de l’ “autorisation”. Mais, actuellement c’est le gouvernement de Faure Essozimna Gnassingbé qui choisit les endroits et les itinéraires de nos manifestations populaires pacifiques… Alors, bientôt, ce gouvernement nous dira, vraisemblablement, d’aller manifester dans les pays limitrophes du nôtre, à savoir au Bénin, au Ghana ou au Burkina-Faso !!!

2. S’agissant des listes de candidats aux élections locales prévues pour fin-juin courant, celles concernant des personnalités telles que Eric Dupuy, Pascal Bodjona et autres, sont carrément rejetées sans même le moindre (!!!) alibi. Il y a ici de l’arbitraire pur, inconnu même au temps du colonialisme à l’état pur !!!

3. Au Togo où, à l’heure actuelle, ceux qui sont capables de s’offrir un repas par jour se comptent sur les bouts des doigts, des cautions véritablement censitaires (!!!) sont imposées. Et ce, lorsqu’on sait que les nantis de notre pays appartiennent à la dynastie gnassingbéenne…

*  *  *

Dès lors, il convient que le Peuple togolais parvienne à trouver en lui-même… les ressources requises pour se libérer de ladite dynastie. Et le plus tôt (!!!), le mieux cela vaudra…

 

Paris, le 09 juin 2019

Godwin Tété

Share