CODITOGO-logoLa Coalition de la Diaspora Togolaise pour l’Alternance et la Démocratie (CODITOGO)

DÉCLARATION DE CODITOGO

VOTE DE LA DIASPORA – L’ENFUMAGE !

(COMPARAISON N’EST PAS RAISON, MAIS CELA POURRAIT FAIRE ENTENDRE RAISON, QUI SAIT ?)

La communauté Burkinabé en France vient de franchir le dimanche 10 novembre 2019 un nouveau pas vers une participation directe de la diaspora aux élections de 2020 avec la mise en place des démembrements de la CENI.

Voici la composition complète des 2 démembrements mises en place :

CEIAM (Ambassade), 3 personnes :

XXXXX (Majorité)

XXXXX (Opposition)

XXXXX (OSC)

CEIC (Consulat General), 3 personnes :

XXXXX (Majorité)

XXXXX (Opposition)

XXXXX (OSC)

Nous sommes donc entrés dans une phase vraiment active du processus électoral pour 2020. Quelques informations importantes portées à la connaissance des Burkinabè de France sont les suivantes :

1)- Le nombre de Burkinabé immatriculés au Consulat Général à ce jour est près de 9 000 personnes.

Au Togo, personne ne sait combien sommes-nous, puisque le recensement n’est même pas envisagé aujourd’hui par les Gouvernants !

2)- Ne pourront prendre part aux élections de 2020 en France que les burkinabè immatriculées à l’ambassade et /ou Consulat General, c’est à dire détentrices d’une carte consulaire à jour et qui auront pris soin de se faire enrôler.

Au Togo, il faut pour la Diaspora une carte consulaire d’une durée de 6 mois au moins !

3)- L’enrôlement se déroulera en France en Janvier 2020 pendant un mois. Il conviendrait donc de ne pas rater cette étape importante si vous souhaitez voter.

Au Togo, l’enrôlement est déjà bien verrouillé puisqu’il aura lieu comme de tradition au  pas de charge en 3 jours et ne serait réservé qu’aux Togolais de l’extérieur ayant la pépite, une carte consulaire d’au moins 6 mois.

4)- Pour être enrôlé, il est indispensable d’être en possession d’une CNIB ou d’un passeport burkinabè en cours de validité. Chaque personne enrôlée se voit délivrer une carte d’électeur à la l’issu de son enrôlement.

Au Togo, une loi inique vient de nier à l’extérieur la carte d’identité nationale togolaise ou le passeport togolais ou toute autre pièce (naissance ou nationalité), pour permettre l’enrôlement des Togolais. Seule la carte consulaire d’une durée de 6 mois est reconnue, fermant ainsi le vote à la quasi-totalité de la Diaspora togolaise. Bonjour la discrimination !

5)- La carte d’électeur sera la pièce qui autorisera à voter.

Au Togo, la carte d’électeur est délivrée sur le territoire national sur simple témoignage d’un quidam dépêché par  un  chef  de  quartier,  une  simple formalité donc ! Dans la Diaspora, il faut une carte consulaire d’au moins 6 mois, une carte consulaire que les Consulats ont arrêté de délivrer (du moins à Paris) depuis le printemps dernier, pour raison de machine défectueuse; nous défions quiconque nous dira le contraire !

Nous vous tiendrons informés aussi souvent et aussi précisément que nous le pourrons, de toutes les étapes de ce processus électoral.

Au Togo, tenir les citoyens informés précisément de toutes les étapes du processus électoral, non jamais ! Surprendre, dribbler, telles sont les habitudes de la maison.

C’est pourquoi, Togolaises et Togolais, en finir avec le système qui régente notre pays depuis plus d’un siècle est la seule solution pour faire renaître la nation togolaise et renouer avec l’intérêt général !

Fait à Paris, le 12 novembre 2019 Pour CODITOGO,

Raymond AYIVI

Coordinateur général.


 

http://www.coditogo.org – Contact : coalition@coditogo.org Associations membres de CODITOGO : Citoyen TogoDebout – CMAD – CMAF-Togo – CMDT – CTRA – DIASTOCADE – MTN – DIASTOGH – PYRAMID OF YEƲE – RENAISSANCE – RNDP – TGI – #TogoEnMarche – TogoUprisingQC-USA – Togoviwo – UTS Siège social : 66, Avenue des Champs-Elysées 75008 Paris.

Share