Il y a exactement 27 ans à Lomé, le procès des étudiants dont les deux principaux Logo Dossouvi (paix à son âme) et Doglo Agbélenko, accusés par le satrape potentat défunt Gnassingbé Eyadéma d’avoir distribué des tracts subversifs et anti-RPT, parti unique parti-État, a secoué le Togo et ébranlé le tout puissant régime en place.

Telle une traînée de poudre, des émeutes, après la capitale, ont Plus >