Hommage à Bob AKITANI, combattant de la Liberté

AFRIQUE Agriculture

ABC BURKINA.net : PAYSANS DU SUD ET DU NORD, QUELLES ALLIANCES ? LUC GUYAU, PRESIDENT DE LA FAO : « L’AFRIQUE DOIT POUVOIR SE PROTEGER. »

Ecrit par Maurice OUDET, ABCBURKINA.net, 27 avril 2011, http://www.abcburkina.net/fr/nos-dossiers/vu-au-sud-vu-du-sud/803-417-lafdi-de-vendeen-paysans-du-sud-et-du-nord-quelles-alliances-

Morceaux choisis : «…Nous sommes tous interpellés …par la persistance de la faim (un milliard d’hommes et de femmes souffrent de la faim aujourd’hui) et par le fait que la très grande majorité (70%) de ceux qui en souffrent est composée de paysans dont la mission première est de nourrir le monde…».

FF : AFRIQUE DOIT POUVOIR NOURRIR SES ENFANTS ! Faire reculer le caractère récurrent de la faim dans les sociétés, notamment dans les milieux ruraux, est l’un des axes vitaux du développement de l’Afrique. Maurice OUDET, acteur éminent  des actions de développement en milieu rural au Burkina Faso pose le problème des rapports entre paysans du Nord et du Sud. La question de la garantie des prix pour une production donnée est sans doute le grand défi de la paysannerie moderne, de plus en plus soumise quoi qu’on en dise à une logique de marché et de spéculation et non pas à une logique de satisfaction des besoins. Selon les acteurs les plus conscients il semble que c’est en menant une véritable action idéologique au sein des opinions publiques pour faire changer les comportements que l’on pourra commencer à imposer des reculs à la logique capitaliste aveugle qui étouffe aujourd’hui l’agriculture mondiale. On peut imaginer que la question de la souveraineté alimentaire deviendra dans les prochaines décennies un enjeu de société aussi important que celui des libertés et de la démocratie.

AFRIQUE Politique

LYNX-INFO – BLOG de FRANCIS LALOUPO : SARKOZY, L’IVOIRIEN…

Ecrit par Francis LALOUPO AFRICA N° 1, Publié par LYNX INFO, 23 Mai 2011 : http://www.lynxtogo.info/oeil-du-lynx/afrique/1253-sarkozy-livoirien.html http://francislaloupo.wordpress.com/2011/05/22/sarkozy-l%E2%80%99ivoirien%E2%80%A6/#more-587

Morceaux choisis : «…Il y a décidément de quoi en désespérer…. Nicolas Sarkozy n’est pas un subtil. Monsieur-trop. Fouteur de malaise patenté… Ici même, nous avions relevé les multiples énormités que le président français a coutume de commettre lors de ses déplacements à l’étranger, et singulièrement en Afrique …».

FF : SARKOZY ET LE RENIEMENT ! Pouvait-on s’attendre en Côte d’Ivoire post Gbagbo, à autre chose de la que la signification aux ivoiriens de la prépondérance de la France dans la conduite des affaires intérieures du pays. Sans alourdir inutilement le propos en rappelant le film des événements, il semble que tout le monde ait un peu vite oublié que sans l’armée française, le mercenaire Ouattara et ancien Directeur Afrique du FMI (tel que le définit Jean Ziegler http://www.dailymotion.com/video/xiklld_cote-d-ivoire-jean-ziegler-fait-des-revelations-edifiantes_news) est arrivé à la présidence ivoirienne dans les fourgons de la force Licorne.

La réaffirmation de Sarkozy à Abidjan ce 21 mai ne semble pas constituer une nouveauté et encore moins une incongruité, puisqu’elle n’est, de fait, que la continuité de l’action menée par la France dans le conflit post électoral ivoirien, dans la logique de l’action de la France dans ce pays depuis 2002.
Lorsque Sarkozy « consacre la cogestion, par son pays et les autorités ivoiriennes, de la sécurité d’un pays indépendant…», il faut rajouter le volet économique de l’affaire et les liens personnels « très» étroits de Sarkozy et de Ouattara. Il ne semble pas s’agir d’un « réflexe impérialiste » mais bien de la préservation des intérêts français et des « ouvertures » pour les entreprises françaises du marché économique ivoirien, que Gbagbo, faut-il le rappeler, ne leur avait jamais fermé et avait même tout récemment encore favorisées en accordant un permis d’exploitation pétrolière à TOTAL. Quant à la « nouvelle Côte d’Ivoire » prônée par Ouattara, il y a fort à parier qu’elle ne durera que le temps du discours d’investiture. S’il avait eu quelques velléités sincères de construire une autre Côte d’Ivoire il semble qu’il y  avait un meilleur chemin que celui de faire parler les armes depuis maintenant neuf ans déjà. Tous ceux qui nient la valeur supérieure de la Vérité des Urnes pour asseoir la démocratie, en Côte d’Ivoire ou ailleurs sur le continent, pourront se lamenter encore longtemps sur les foucades ou les incartades de Sarkozy, qui n’a rien abandonné de la ligne françafricaine de la France, malgré ses discours électoraux pompeux et enflammés à propos de l’Afrique lors de l’élection présidentielle française de 2007. Sarkozy a montré aux français et aux africains (depuis Dakar), qu’il n’en est pas à un reniement près. Il semble encore une fois l’avoir prouvé à Abidjan.

 

NORD-SUD : AUDIENCES DU CHEF DE L’ETAT LE TOGO, L’UE, ET L’OCI CHEZ OUATTARA

Ecrit par Anne-Marie EBA, NORD-SUD, 30 avril 2011, http://www.nordsudquotidien.com/actualite/details.php?&id_act=1786

Morceaux choisis : «…Entre ces deux audiences, M. Ouattara a reçu le ministre de l’Economie et des Finances de Faure Gnassingbé, le président du Togo. Adji Oteh A. a affirmé qu’il est porteur d’un message du président togolais à son homologue ivoirien, avouant cependant qu’il n’en connaissait pas la teneur…»

FF : FAURE AMI…AMI…AVEC OUATTARA ! OUATTARA aurait semble-t-il reçu Adji Oteh AYASSOR  ministre de l’Economie et des Finances de Faure GNASSINGBE, presque entre deux portes. Il est vrai que celui-ci n’était parait-t-il qu’un porteur de valises de luxe, puisque soi-disant il ne connaissait même pas le contenu du message de Faure à OUATTARA. Le fait que Faure GNASSINGBE – très désintéressé comme chacun sait – ait envoyé son Ministre de l’économie et des finances, nous porte à croire qu’il aurait pu lui assigner comme mission de discuter « gros sous » avec OUATTARA. Peut-être pour toucher la récompense des services rendus  par le Togo à la France en acceptant d’être la base arrière de la Force Licorne dans l’agression militaire contre la Côte d’Ivoire… !

REPUBLICOFTOGO.com : UN DEMOCRATE AFRICAIN

Publié par REPUBLICOFTOGO.com, 30 avril 2011, http://www.republicoftogo.com/Toutes-les-rubriques/Politique/Un-democrate-africain

Morceaux choisis : «…Cellou Dalein DIALLO, le candidat malheureux à l’élection présidentielle en Guinée, était à Lomé cette semaine pour participer au colloque organisé par l’Observatoire panafricain de la démocratie (OPAD) que dirige l’avocat Djovi GALLY. A propos du Togo, il constate les évolutions : liberté de la presse, débat ouvert, discours transparent des autorités…»

FF : QUAND REPUBLICOFTOGO VOUS QUALIFIE DE DEMOCRATE, CHERCHEZ L’ERREUR ! Nous avons pu croire que l’autisme politique était une spécialité togolaise de Faure GNASSINGBE, du RPT et aujourd’hui des AGO (Amis de Gilchrist Olympio). Nous voilà rassurés, ailleurs en Afrique existent des leaders politiques affectés par cette maladie. Entendre le guinéen Cellou Dalein DIALLO, venir déclarer à Lomé  dans la période présente, qu’il constate au Togo d’énormes progrès en matière de démocratie, une  évolution dans les domaines de la liberté de la presse, du débat politique ouvert, ou du discours transparent des autorités, relève de la gageure et bien de l’autisme. Il base son jugement sur le fait qu’il a pu lire des journaux et écouter des radios privées. Heureusement que Faure n’avait pas attaqué tous les journaux en justice et qu’il n’a fermé seulement que 4 radios privées ! Le problème c’est que les togolais ne constatent pas les évolutions dans le sens des avancées mais  dans celui du recul ! Nous suggérons à Cellou Dalein DIALLO de consulter plus souvent www.cvu-togo-diaspora.org il sera mieux informé et pourra porter un jugement plus proche de la vérité sur les progrès à reculons de la démocratie au Togo. Nous comprenons mieux maintenant pourquoi republicoftogo.com le qualifie de démocrate africain.

SURVIE : FUITE DE DOCUMENTS DIPLOMATIQUES FRANÇAIS SUR LA CRISE IVOIRIENNE

Ecrit par SURVIE, 14 avril 2011 par Survie http://survie.org/francafrique/cote-d-ivoire/article/fuite-de-documents-diplomatiques http://www.innercitypress.com/frun1cote040811.html

Morceaux choisis : «…Autrement dit, à tous les niveaux, la France est à la manœuvre sur le dossier ivoirien. À New-York, la France est la « Puissance intéressée » (« Power concerned » en anglais). Dans le jargon diplomatique, ce terme désigne la puissance qui administre un « territoire non autonome » (« non-self-governing territory ») et se trouve chargée de transmettre les informations concernant celui-ci…»

FF : LA FRANCE SAVAIT PARFAITEMENT QUI FAISAIT QUOI EN CÔTE D’IVOIRE ! Il n’y a pas que Wikileaks qui balance sur la diplomatie de la communauté internationale. Des informations provenant directement de l’ONU ont été mises en ligne par le juriste et journaliste américain Matthew Lee sur le site Inner City Press. Dans ces dépêches de la diplomatie française on voit parfaitement que la France savait depuis longtemps qui faisait quoi en Côte d’Ivoire. Par exemple quel était le vrai visage de la rébellion ivoirienne financée à ses débuts par OUATTARA et menée par Guillaume SORO : «…Cette structure administrative et financière n’empêche pas la poursuite des actes de racket et de taxation abusive même sur le terrain, affectant la production, la  commercialisation ou le transport des denrées…» … «…La fréquente absence de probité de certains cadres de la rébellion est à l’origine de nombreux détournements des recettes. Ces malversations ne font qu’aggraver les dissensions et les rivalités entre chefs de guerre et responsables politiques  qui divisent le mouvement…» …« …Afin de renforcer son contrôle sur les chefs militaires de la rébellion et tenter de réduire leurs attributions financières, Guillaume SORO, secrétaire général des FN a décidé, à la fin du mois de novembre 2005, de renforcer le rôle des cabinets civils…». La France semble donc avoir choisi de s’allier délibérément à des rebelles dont les intérêts « patriotiques » étaient plus que douteux et avait semble-t-il, en toute connaissance de cause, pris fait et cause pour les auteurs du coup d’Etat contre Laurent GBAGBO depuis 2002.  Nous verrons bien quelle politique d’ « apaisement » et de « réconciliation »  OUATTARA sera capable de développer, dans cette continuité !

Togo Armée – FAT

LIBERTE : TOGO: DES VIEUX, COMPLICES DE LA DESTRUCTION DU TOGO !

Ecrit par Alain SIMOUBA, LIBERTE HEBDO,  02 mai 2011,  http://www.togosite.com/?q=node/1001

Morceaux choisis : «…Plusieurs sources concordantes révèlent que Faure aurait bâti son assurance de ces dernières années sur la fidélité d’un très petit groupe de 6 ou 7 officiers supérieurs des FAT appartenant directement à la grande famille par des liens de sang ou par alliance et qui seraient à ses petits soins. Parmi ces officiers, un ancien tortionnaire…»

FF : QUI DIRIGE VRAIMENT LE TOGO ? En autocratie ou en dictature il n’y a pas de limites à l’impudeur de la gouvernance d’Etat. C’est ce que semble démontrer la promotion à une décoration quelconque du Colonel Yotroféï MASSINA, par ailleurs patron de l’Agence nationale de renseignement (ANR). L’ANR c’est le lieu où est retenu au secret Kpatcha GNASSINGBE depuis 2009 et ou sont régulièrement retenus au secret nombre de citoyens togolais faisant l’objet de procédures judiciaires que l’on pourrait presque considérer comme « illicites » en raison justement du secret qui les entoure et qui est contraire aux principes d’une démocratie véritable. Mais l’épisode de la décoration n’est qu’une broutille et l’appréciation que peut porter sur ce sujet précis Barry Moussa BARQUE, conseiller du « Fils » après avoir été très longtemps celui du « Père » n’est qu’anecdotique. Le vrai problème est ailleurs. Notre confrère semble confirmer ce que nous avons indiqué ici dans ces mêmes pages à plusieurs reprises, à savoir que Faure GNASSINGBE est prisonnier dans ses actes de gouvernance d’un groupe d’officiers antirépublicains des FAT dont il n’arrive pas à se défaire. Le CVU-Togo-Diaspora a toujours affirmé par ailleurs qu’il existait au sein des mêmes FAT un nombre important d’officiers et d’hommes de troupe qui eux étaient républicains. Lorsque ce combat interne sera tranché le Togo pourra connaitre son « printemps ». Serait-ce Barry Moussa BARQUE qui assure auprès du quarteron des « généraux de l’ombre » des FAT le lien de continuité entre le fils et le père ?

Togo Culture

SAVOIRNEWS : KANGNI ALEMDJRODO : « LA LITTERATURE TOGOLAISE SUR LE PLAN INTERNATIONAL SE PORTE TRES BIEN »

Propos recueillis par Lambert ATISSO, SAVOIRNEWS : 13 mai 2011 : http://www.savoirnews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3142:kangni-alemdjrodo-qla-litterature-togolaise-sur-le-plan-international-se-porte-tres-bienq&catid=36:societe&Itemid=74

Morceaux choisis : «… La littérature togolaise sur le plan international se porte très bien… »  … «…il y a une sorte de résignation et d’accalmie au niveau de la réflexion au Togo. C’est ce qui explique que les auteurs restent dans l’ombre en attendant peut-être un autre bouillonnement. Ce n’est pas forcément les auteurs qui produisent le bouillonnement, c’est le contexte qui le produit…»

FF : LA LITTERATURE TOGOLAISE ATTEND UN BAIN BOUILLONNANT ? Selon Kangni ALEMDJRODO tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes de l’édition et de la place des écrivains togolais. Peut-on être aussi affirmatif ? Quand on connait la place de la culture et de l’éducation dans notre pays on peut en douter. La question est de savoir pour quel lectorat écrivent les écrivains togolais ? Quand des centaines de milliers d’élèves des écoles primaires n’ont pas de livres scolaires, faute de moyens pour les parents, quand les étudiants n’ont même pas de bourses pour étudier, quand on a du mal à acheter le bol de maïs ou à payer la facture d’électricité, reste-t-il encore de la place dans les budgets  pour se payer le dernier roman qui vient de paraitre. Il semble qu’en élargissant la réflexion sur la place de la littérature et de la culture en général, au-delà du microcosme culturel, l’affirmation de Kangni ALEMDJRODO, perde de sa substance, à moins de considérer la culture comme une « nourriture » élitiste.

 

Togo Droits Humains

LIBERTE HEBDO-TOGOSITE : AMNESTY INTERNATIONAL EPINGLE LES FORCES DE SECURITE TOGOLAISES DANS SON RAPPORT 2011

Ecrit par LIBERTE HEBDO, publié par TOGOSITE le 17 mai 2011 http://www.togosite.com/?q=node/1083

Morceaux choisis : «…Les forces de sécurité ont violemment réprimé des manifestations pacifiques organisées à la suite de l’élection présidentielle du mois de mars. La liberté de la presse a elle aussi été restreinte et des journalistes ont été agressés dans l’exercice de leur profession …» … «…En mars, le président Faure Gnassingbé s’est déclaré vainqueur de l’élection présidentielle, qualifiée de frauduleuse par l’opposition…»

FF : DROITS HUMAINS AU TOGO : UN CONCEPT OBSOLETE ? Nous voici encore en présence en 2011 du énième rapport d’AMNESTY International sur le Togo qui vient après ceux des nombreuses autres ONG et organisations internationales qui traitent des droits humains. Le constat des violences et agressions contre les populations est maintenant récurrent au Togo depuis plus de 40 ans. A tel point que finalement on s’habitue… Les agressions des forces de l’ordre sous des formes diverses et variées contre les citoyens, contre les militants politiques, contre les journalistes, font désormais partie du quotidien des togolais. Il y a urgence à casser une routine qui s’est insidieusement installée. Malheureusement les rapports ne valent pas sanction de la communauté internationale. C’est bien dommage car ce pouvoir politique, hier RPT, aujourd’hui RPT/AGO, qui inflige ces traitements ne connait lui que le recours à la Force et ne peut donc changer de comportement tant qu’il n’y a pas un rapport de forces qui lui est défavorable d’une manière ou d’une autre…

TOGO ECONOMIE

SAVOIR NEWS : METTRE EN PLACE DES STRATEGIES POUR LUTTER CONTRE LE COMMERCE ILLICITE DE TABAC

Ecrit par Nicolas KOFFIGAN, SAVOIR NEWS,  28 avril 2011, http://www.savoirnews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3080:mettre-en-place-des-strategies-pour-lutter-contre-le-commerce-illicite-de-tabac&catid=35:politique&Itemid=71

Morceaux choisis : «…Les participants venus du Togo et du Bénin tenteront de mettre en place des mécanismes de lutte contre les fraudeurs du commerce du tabac…» «…Sur 10 paquets de cigarettes, 2 paquets proviennent du commerce illicite au Togo. Ainsi l’Etat ne perçoit aucune taxe…  …ces cigarettes contrefaites et vendues illicitement ne remplissent pas les normes internationales de fabrication. Il est donc important de trouver des voies et moyens pour lutter davantage efficacement contre ce commerce illicite des produits de tabac…»

FF : LES TAXES SUR LE TABAC PARTENT EN FUMEE ! On se demande bien l’intérêt que peut avoir un fabricant de cigarettes à organiser un atelier pour élaborer des stratégies sur la vente illicite du Tabac. Sinon la concurrence déloyale pour son pré-carré commercial. Normalement il semblerait que l’Etat qui prélève les taxes d’importations devrait être le premier intéressé. Dans la mesure ou d’une part, le produit des recettes fiscales est souvent préalablement détourné de sa destination budgétaire et ne profite pas socialement aux citoyens, et d’autre part que le commerce même « informel » est très souvent soumis à versement de bakchichs et autres redevances « privées », finalement certains ont peut-être intérêt à la continuation de ce commerce parallèle.

TOGO Justice

LIBERTE – TOGOSITE : DEVANT L’INEFFICACITE DE LA COUR DES COMPTES, ET SI TANKPADJA LALLE ET LES SIENS DEMISSIONNAIENT ?

Ecrit par Olivier ADJA, LIBERTE HEBDO, 24 mai 2011 : http://www.togosite.com/?q=node/1122

Morceaux choisis : «… Le Togo dispose-t-il d’une Cour des comptes ? Oui. C’est depuis 2009 que les 26 membres ont été nommés en Conseil des ministres et installés lors d’une cérémonie solennelle. Mais la question est de savoir si cette institution joue réellement le rôle qui est le sien. En tout cas, l’unanimité est faite aujourd’hui sur l’inaction de cette institution dans le paysage juridique du Togo…»

FF : TOGO : LE MIRAGE INSTITUTIONNEL ! Les autorités togolaises semblent exceller dans l’art de prendre les togolais pour des citoyens de seconde zone, pour ne pas dire plus. A combien de tergiversations avons-nous assisté entre 2005 et 2010, pour mettre en place une Cour des Comptes, à moins d’un an de l’élection présidentielle, sans moyens ou presque, et surtout en la rendant incapable de produire le moindre rapport critique sur la gestion de l’Etat avant l’élection présidentielle. Si nous n’y prenons garde, et si Faure GNASSINGBE est encore au pouvoir en 2015, il sera intéressant d’observer, combien de rapports annuels cette même Cour aura produits d’ici là, et surtout de mesurer le niveau critique de ceux-ci, tant il y a à dire sur la gestion publique du Togo depuis des décennies et alors que celle-ci ne semble qu’empirer d’année en année selon les indicateurs économiques internationaux.

Le TOGOLAIS.com : QUAND LA COUR CONSTITUTIONNELLE FAIT LA LOI ? LEX EST QUOD NOTAMUS

Ecrit par rédaction LETOGOLAIS.COM, 15 mai 2011 : http://www.letogolais.com/article.html?nid=4480

Morceaux choisis : «…Non Mr ASSOUMA, vous n’avez pas à vous substituer, ni à l’Assemblée Nationale, ni à la constitution, ni à l’exécutif pour donner un semblant de légalité à des décisions et actes qui sont hors la loi. Bien au contraire, vos décisions ont pour objectif de vérifier que les actions de l’exécutif comme les lois votées par l’Assemblée Nationale sont conformes à la constitution que le peuple souverain s’est donnée…»

FF : TOGO : COUR CONSTITUTIONNELLE  FAIRE LE DROIT OU PRONONCER UN OCEAN DE TURPITUDES ? Doit-on s’étonner après de nombreuses décisions décriées, tant elles semblaient à priori contraires à la réalité des faits, que la Cour Constitutionnelle du Togo ose s’abriter derrière cette formule : « Ce que nous écrivons fait loi » ? Il est vrai qu’au Togo, malgré une réforme de la justice engagée depuis plusieurs années, les effets restent impalpables pour le commun des justiciables, comme en témoignent les nombreuses affaires qui ont jalonné le parcours de l’institution judiciaire depuis un an. Il en va de la Cour Constitutionnelle comme des autres tribunaux : suivant que vous êtes…les jugements de Cour vous font plus noirs que blancs.

TOGO Politique

MO5-TOGO – ICI LOME : OPPOSITION TOGOLAISE : VERS LA CRÉATION D’UN AUTRE FRONT DE LUTTE ?

Ecrit par F. DZIDULA, MO5-TOGO, publié par ICILOME, 24 mai 2011 : http://www.icilome.com/nouvelles/news.asp?id=1&idnews=17370 http://www.mo5-togo.com/actualites/2677-opposition-togolaise-vers-la-creation-dun-autre-front-de-lutte-.html?d74cce44e121977e49863bb5e892f512=df931d2086d04825a8495a335119699e

Morceaux choisis : «…Vers la constitution d’un autre Front de l’opposition démocratique ? …»  … «…Selon nos informations quatre partis ont donné leur accord pour la constitution de cette union. On cite l’UDS-Togo, le PRR, la CDPA et le CAR. L’OBUTS n’aurait pas pour l’instant donné son accord…».

 

FF : LA MULTIPLICATION DES FRONTS DE LUTTE PEUT-ELLE DONNER DU PAIN AUX TRAVAILLEURS ? Après l’initiative du FRONT SAGE sur le terrain des mouvements citoyens, tant décriée et qui semble avoir fait long feu, il semble qu’une nouvelle tentative soit en préparation sur le terrain politique cette fois. Il y a fort à parier que Faure GNASSINGBE se frotte les mains devant tant d’élan unitaire de la part d’une partie de l’opposition qui a contesté les résultats de l’élection présidentielle. La multiplication des Fronts de lutte politique risque de ne pas donner beaucoup de pain et de poisson pour les travailleurs togolais qui n’en peuvent plus d’une condition toujours plus dure infligée par ce pouvoir. C’est l’Union qui fait la force et pas la division. Certains ont peut-être mal compris les textes du Livre…

LIBERTE HEBDO : DES JEUNES LOUPS ET RICHISSIMES POUR ORGANISER LE NOUVEAU PARTI DE FAURE GNASSINGBE

Ecrit par Coco TCHAK, LIBERTE HEBDO, 24 mai 2011 : http://www.libertetg.com/contenus.php?id_art=107&content=1&tabloo=une_princ

Morceaux choisis : «…Les informations se précisent sur le dessein de Faure Gnassingbé de se débarrasser du RPT qui l’a porté aux affaires et de lancer sa propre formation politique. Par cette mutation, il entend installer son propre système avec les jeunes loups et richissimes comme Gilbert FOSSOUN HOUNGBO, Ingrid AWADE, Victoire TOMEGAH-DOGBE, Gilbert BAWARA, Yves DOGBE…»

 

FF : FAURE GNASSINGBE PEUT-IL SE DEBARRASSER DU RPT SANS DEGATS COLLATERAUX ? La création d’un nouveau parti par Faure Gnassingbé semble-t-elle une donnée crédible dans le paysage politique du Togo en 2011 ? Nous avons déjà eu l’occasion d’intervenir sur le sujet en soulignant que les intérêts bien compris des uns et des autres étaient trop liés pour aboutir à un divorce. En revanche un replâtrage pour donner de nouvelles couleurs au maïs dont le jaune a tant pâli ces dernières années, n’est pas impossible. Mais il ne s’agirait finalement que d’un ravalement de façade et pas d’une transformation structurelle de fond. La vraie question est peut-être : qui a le plus à perdre dans un divorce ? Celui-ci peut-il pas se faire à l’amiable dans un climat qui semble délétère au sein du clan.

LYNX Info : ME JEAN YAOVI DEGLI: IL CRACHE TOUT !

Interview réalisée par Camus ALI  LYNX.info, 23 Mai 2011 : http://www.lynxtogo.info/interviews/interviews/1252-me-jean-yaovi-degli-il-crache-tout-.html

Morceaux choisis : «… Pourquoi dès qu’on n’est pas d’accord avec les talibans de l’opposition togolaise, on doit avoir pris de l’argent auprès du RPT ou alors rouler pour le pouvoir ? N’est-il pas possible pour les autres Togolais qui ne sont pas du RPT ou de l’ANC de réfléchir autrement que ces deux partis politiques ? …»

 

FF : Jean DEGLI EPROUVE TOUJOURS DU MAL DANS SON RAPPORT A LA VERITE ! Nous ne polémiquerons pas inutilement sur le contenu de ses déclarations, nous nous contenterons de rétablir un seul point de vérité. Il ne peut revendiquer, sous peine de mensonge, l’initiative de la création du Collectif pour la Vérité des Urnes et pas davantage sa participation active à son fonctionnement, à moins d’être intervenu sous couvert d’autres membres du CVU. La preuve : il n’a jamais signé ou participé à l’élaboration d’un seul texte publié par le CVU-Togo et encore moins de CVU-Togo-Diaspora dont il n’est pas membre. Dire les choses comme elles sont, vaut toujours mieux pour éclairer les citoyens ! Pour le reste nous laissons Jean DEGLI avec ses affirmations et son langage toujours aussi apaisé…

TOGOCITY : EMMANUEL BOB AKITANI N’EST PLUS

Ecrit par Ekoué SATCHIVI, TOGOCITY, 17 mai 2011 : http://www.togocity.com/spip.php?article6485

Morceaux choisis : «…Ancien militant étudiant dans les années 50 à Paris en France notamment au sein de l’Association des Etudiants Togolais en France (“Jeune Togo”) et de la Fédération des Etudiants d” Afrique Noire en France (“FEANF”); Bob AKITANI était rentré au Togo à la fin des années 50 pour contribuer à l’accession du pays à la souveraineté internationale…»

FF : HOMMAGE A UN COMBATTANT DE LA LIBERTE ! Bob AKITANI,  par deux fois candidat à l’élection présidentielle et dépossédé de sa victoire, notamment en 2005 dans des conditions de violence inouïes se soldant par plus de 500 morts et des dizaines de milliers d’exilés est resté jusqu’au bout un infatigable combattant de la Liberté. Nous saluons ici sa mémoire.

UFC-TOGO.com : LA QUESTION DE LA RENAISSANCE DE L’AFRIQUE AU CENTRE D’UN COLLOQUE

Ecrit par rédaction UFCTOGO.COM, 17 mai 2011 : http://www.ufctogo.com/togo-la-question-de-la-renaissance-de-l-afrique-au-centre-d-un-colloque,2456.html

Morceaux choisis : «…Ce mardi 17 Mai, s’est ouvert à Lomé un colloque international sur l’intégration et la renaissance africaines …»  … «…L’INTEGRATION COMME FACTEUR DE LA RENAISSANCE AFRICAINE et des sous-thèmes suivants : « Bilan de l’intégration régionale et continentale », « Libre circulation des personnes et des biens », « La nécessité de l’appropriation de l’idée et du processus d’intégration par les peuples », « l’Intégration monétaire », « Le rôle du secteur privé dans l’intégration », « Aide et Intégration », « la contribution des Communautés économiques régionales (CER) à l’intégration africaine ; progrès et perspectives », « La Science et la technologie au service de l’Intégration et de la Renaissance de l’Afrique », « La Responsabilité de la diaspora africaine dans le processus d’intégration et de renaissance de l’Afrique », « la Renaissance africaine par l’intégration ».

FF : REUNION MONDAINE OU LIEU DE REFLEXION ET DE RECHERCHE ! Nous sommes impatients de connaitre la publication de la teneur des travaux de ce colloque tant étaient hautes les ambitions affichées par les thèmes de réflexion affichés. Même Faure GNASSINGBE en personne s’est déplacé. Mais selon des informations concordantes, la présence à cette réunion de personnalités telles que Thabo M’BEKI, ancien président de l’Afrique du Sud, Bechir Ben YAHMED PDG du Groupe Jeune-Afrique, Charles KONAN BANNY, ancien Gouverneur de la BCEAO; Moustapha NIASSE ancien premier ministre du Sénégal, Olusegun OBASANJO ancien président du Nigéria, signifierait qu’il y a eu à Lomé une « réunion dans la réunion ». Pour quoi faire et pour décider quoi, mystère ! Nous attendons toujours la publication des travaux du colloque…

TOGOSITE-LIBERTE HEBDO : REMANIEMENT MINISTERIEL IMMINENT – LES DEPARTS ACQUIS, LES ENTREES PROBABLES, DES SURPRISES ANNONCEES…LES GRANDES MANŒUVRES ONT DEJA COMMENCE

Ecrit par Tino KOSSI, LIBERTE HEBDO, publié par TOGOSITE, 12 mai 2011 : http://www.togosite.com/?q=node/1056

Morceaux choisis : «…Le remaniement ministériel, il y a belle lurette que la presse l’annonce, mais il n’arrive jamais ; et le sujet semble devenir un véritable serpent de mer …»

 

 

 

FF : FAURE SEMBLE EPROUVER DU MAL A FAIRE DU NEUF AVEC LES VIEILLES CORDES USEES ! Comme le dit en effet notre confrère le remaniement lorsqu’il interviendra semblera apparaitre comme la chronique d’une mort annoncée. Selon ses indications il semble que  nous pourrions assister encore une fois à un jeu de chaises musicales. Peut-être au dévoiement de quelques figures politiques qui ne pèsent finalement en influence politique que leur propre poids. Quoi qu’il en soit rien ne changera quant au fond de la gouvernance politique entièrement sous-tendue jusqu’à présent par la satisfaction des intérêts d’un clan. La vraie surprise serait bien entendu le départ de Faure GNASSINGBE et la mise en place d’un gouvernement de transition.

LIBERTE : CLASH AU RPT  LES LOUPS SE MANGENT ENTRE EUX

Ecrit par R. KEDJAGNI, LIBERTE HEBDO, 04 mai 2011, http://www.togosite.com/?q=node/1014

Morceaux choisis : «…Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, porte-parole du gouvernement, Pascal Akoussoulèlou BODJONA, est guetté par le scénario à la Kpatcha GNASSINGBE…»  …

 

FF : BIENTÔT PASCAL BODJONA A L’ANR ? Que les loups se mangent entre eux nous importe peu tant qu’ils ne mordent pas encore davantage les intérêts du Peuple du Togo, déjà très malmené par la gouvernance de Faure GNASSINGBE. Mais les loups se mangent-ils vraiment entre eux dans la réalité ? Il semble donc que Pascal BODJONA fasse actuellement l’objet d’une préparation pour le contraindre à s’asseoir prochainement sur la sellette, tant les faits que l’on pourrait éventuellement lui reprocher sont suffisamment graves. Mais est-il dans ce cas le seul concerné au Togo ? Si le scénario à la Kpatcha se précise, comme semble l’affirmer notre confrère, il serait intéressant de connaitre si le sorcier blanc au masque noir, qui semble avoir ourdi le dossier Kpatcha est aussi à la manœuvre pour instruire le dossier BODJONA…

TOGO Religion

LIBERTE HEBDO : CONDAMNATION DE LA FRANC-MAÇONNERIE PAR L’EGLISE CATHOLIQUE NADIM KALIFE QUALIFIE DE « FANATISME MANICHEEN» CETTE DECISION

Ecrit par Olivier ADJA, LIBERTE HEBDO,  le 19 mai 2011, http://www.libertetg.com/index2.php?typ_une=2&page2=2

Morceaux choisis : «…Est-ce le début d’un conflit ouvert entre l’Eglise Catholique du Togo et  les groupes ésotériques qui foisonnent dans le pays, en l’occurrence la Franc-maçonnerie dont la notoriété grandissante n’est plus à démontrer ? …» «…Le clergé togolais, il faut reconnaître que son niveau est peu éclairé, au sens des « Lumières » du XVIII° siècle, ce qui l’enfonce dans le fanatisme manichéen antimaçonnique, faute d’avoir le courage d’être le défenseur des pauvres et des déshérités au sens du message du Christ ! Miserere nobis! …»

FF : LA NOTION DE DIALOGUE ETRANGERE A LA FRANC-MACONNERIE ? Il est intéressant de lire avec quelle délicatesse Michel NADIM KALIFE semble aborder le débat avec le clergé à propos de sa déclaration sur la Franc-Maçonnerie et autres sectes. Celui-ci semble largement dépasser les bornes et ne plus savoir où se trouvent les limites et parait éluder le véritable débat de fond en jetant l’anathème dans un florilège qui semble en dire long sur la capacité  à débattre des Francs-maçons. Florilège : il traite le clergé togolais de « niveau peu éclairé » ou Benoît XVI de : « fanatique idéologique, ancien membre de la jeunesse hitlérienne décadente des années 1944/45 » et lui attribue un : « esprit inquisiteur ». Il termine son soliloque par une cinglante affirmation : « Bref, c’est toute une «connerie» que cette condamnation des Francs-maçons par le synode des évêques incultes du Togo, qui ne comprennent rien à la chose !» Au lieu de recourir à l’insulte, il aurait été enrichissant qu’il propose à l’épiscopat togolais un véritable débat public qui aurait été bien plus intéressant. Mais pour proposer un débat faut-il encore être en capacité d’argumenter valablement sur le sujet. Finalement et semble-t-il sans le vouloir, Michel NADIM KALIFE en adoptant l’insulte en lieu et place du débat sur le fond vient avec éclat donner raison aux évêques du Togo sur la vraie nature de la Franc-Maçonnerie. Nous sommes presque assurés que les prélats n’en espéraient pas tant !

TOGO Social-Santé

LIBERTE HEBDO : SANTE : GREVE IMMINENTE DES MEDECINS ET PRATICIENS DES HOPITAUX PUBLICS DU TOGO

Ecrit par Olivier ADJA, LIBERTE HEBDO, le 19 mai 2011, http://www.libertetg.com/contenus.php?id_art=74&content=1&tabloo=une_sec

Morceaux choisis : «…Selon ces médecins, il n’y a pas meilleur canal qu’une grève pour se faire entendre…» … «…Nous voulons une grève sans négociation, une grève avec des solutions immédiates…» … «…Il y a plus de 8 mois que les discussions sont menées par les autorités togolaises dans le but manifeste de  gagner du temps. Nous savons que si nous ne faisons aucune pression sur le gouvernement, nous n’aurions pas gain de cause…».

FF : LA POLITIQUE SOCIALE DE FAURE SOUS LE SCALPEL DES MEDECINS! A force d’être grugés par les promesses sans suite et à répétition du gouvernement les médecins semblent cette fois décidés à montrer les dents pour faire valoir leurs droits. Ce dossier est un exemple significatif du dialogue social çà la manière de Faure GNASSINGBE. Quand un problème émerge le gouvernement envoie tout de suite des émissaires pour désamorcer le mouvement en faisant des promesses « gratuites » puis on les met au placard en oubliant de les satisfaire jusqu’au prochain coup de gueule des salariés. Cela peut durer longtemps. A moins que les travailleurs unissent leurs forces à ceux qui luttent avec détermination contre la légitimité de Faure GNASSINGBE et de son  gouvernement…

Donald DONISEN Liberté

Pièces Jointes

François FABREGAT commente la presse Togolaise et Africaine : N°7 - Mai 2011
Titre: François FABREGAT commente la presse Togolaise et Africaine : N°7 - Mai 2011 (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: cvu-togo-diaspora-ff-commente-presse-tg-af-no7-2011-05-25.pdf
Taille: 788 kB

Share